Nous suivre Industrie Pharma

Schering-Plough supprime 100 postes à Hérouville-Saint-Clair

Patrick Bottois

Sujets relatifs :

, ,

Une usine à vendre dans l'Oise

Un porte-parole du groupe a précisé par ailleurs que des négociations sont bien en cours pour la vente de tout ou partie du site Schering-Plough d'Eragny-sur-Epte dans l'Oise, à la double activité : fabrication d'insuline biochimique et biotechnologique pour une unité, et une production pharmaceutique stérile de médicaments pour l'autre. Cette fermeture était envisagée dès l'annonce d'un plan de restructuration en France (CPH n°513).

L'usine Schering-Plough d'Hérouville-Saint-Clair dans le Calvados va se voir amputée de 100 postes. « Le plan prévu par la direction devrait être mis en route à la fin de l'été et durer six mois », constate Jeff Cléret, délégué CGT et secrétaire du comité d'entreprise, « à ceci près que nous ne sommes pas d'accord. D'une part, le motif économique est loin d'être prouvé par la direction, notre site gagnant de l'argent. D'autre part le groupe Schering-Plough, en cours de fusion pour la France avec Merck Sharp et Dohme gagne de l'argent, comme l'a également prouvé le rapport des comptes du cabinet Apex et ce plan dit de sauvegarde de l'emploi doit être négocié sur l'ensemble du groupe et non pas usine par usine. à fortiori que la fusion en cours doit impacter les effectifs des deux groupes avec la suppression globale de 800 contrats en CDI sur les quelque 3 800 salariés de l'effectif qu'ils comptent dans l'Hexagone. Pour l'instant, nous n'avons pas signé l'accord de méthode et nous ferons des contre-propositions dès la semaine prochaine ». De son côté, la direction de Schering-Plough qui confirme les chiffres avancés par le syndicaliste, indique ne pouvoir s'exprimer, le processus du plan de sauvegarde de l'emploi étant en phase d'information consultation depuis le mois de septembre. L'usine normande, qui recense 436 salariés, est spécialisée dans les anticancéreux, les antiviraux, les antibiotiques, ou encore les corticoïdes, sous formes liquide, de pommades ou de seringues préremplies.

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles