Nous suivre Industrie Pharma

Santé animale : Sanofi acquiert la participation de Merck dans Merial

Sujets relatifs :

,
Sanofi-Aventis a signé un accord pour l'acquisition de la participation de 50 % que détient Merck&Co dans leur coentreprise de santé animale, Merial. Le montant de la transaction s'élève à 4 milliards de dollars (2,8 Mrds €) en numéraire, soit trois fois le chiffre d'affaires 2008.
Sanofi-Aventis a signé un accord pour l'acquisition de la participation de 50 % que détient Merck&Co dans leur coentreprise de santé animale, Merial. Le montant de la transaction s'élève à 4 milliards de dollars (2,8 Mrds e) en numéraire, soit trois fois le chiffre d'affaires 2008. Au terme de cette transaction, le groupe français détiendra 100 % de Merial. Sanofi-Aventis estime que l'acquisition devrait être relutive dès la première année. Mais Merck ne se séparera que temporairement de cette activité de santé animale. En effet, en complément de cet accord d'acquisition, Merck, Sanofi-Aventis et Schering-Plough annoncent la signature d'un contrat d'option. Lequel stipule qu'après la fusion Merck/Schering-Plough, Sanofi-Aventis aurait la possibilité de réunir Intervet/Schering-Plough Animal Health et Merial au sein d'une coentreprise détenue à parité par le nouveau Merck et Sanofi-Aventis. « Ces accords devraient nous permettre de réaliser rapidement la finalisation de notre fusion avec Schering-Plough au quatrième trimestre comme prévu et ainsi d'acquérir l'activité remarquable dans la santé animale Intervet/Schering-Plough Animal Health », a déclaré Richard T. Clark, p-dg de Merck. « Ce regroupement pourrait créer un nouveau leader de la santé animale, un marché évalué à
19 milliards de dollars » a, quant à lui, annoncé Christopher Viehbacher, directeur général de Sanofi-Aventis. Dans l'attente de cet éventuel rapprochement, Merial et Intervet/Schering-Plough Animal Health continueront à opérer de manière indépendante. J.B.
Résultats trimestriels en hausse ; plan d'économies Le bénéfice net du groupe au deuxième trimestre a augmenté de 4,9 % à 1,059 milliard d'euros. Son chiffre d'affaires a, lui, progressé de 11,2 % à 7,438 milliards. Parallèlement, le groupe a annoncé un plan d'économies de 2 Mrds € à l'horizon 2013, par rapport à 2008. Dont un quart de la recherche, un quart de la production, un quart des fonctions support, et pour un dernier quart des activités commerciales. Sanofi-Aventis compte ainsi fermer huit sites de recherche, notamment en France et en Grande- Bretagne, a précisé Chris Viehbacher.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles