Nous suivre Industrie Pharma

Sanofi va transférer sa recherche à Evotec

Laura Hendrikx

Sujets relatifs :

, ,
Sanofi va transférer sa recherche à Evotec

Technicien de laboratoire travaillant dans le département d'immunologie

© Sanofi

Le géant pharmaceutique français et le laboratoire allemand ont signé un accord selon lequel Sanofi transfèrera sa recherche sur les maladies infectieuses à Evotec. Ce qui permettra à ce dernier d'accélérer la recherche dans ce domaine, notamment à travers la création d'une nouvelle plateforme à Lyon.

Les négociations entamées le 8 mars 2018 semblent sur le point d'aboutir. Le laboratoire de recherche clinique allemand Evotec a annoncé avoir signé un accord avec le géant pharmaceutique français pour intégrer la recherche sur les maladies infectieuses de Sanofi à son organisation. Selon les termes de l'accord, Evotec détiendra la licence pour la majorité du portefeuille de recherche de Sanofi dans ce domaine. La transaction devrait être finalisée dans les semaines qui viennent, sous réserve de l'approbation par les autorités réglementaires françaises. Sanofi versera un paiement initial de 60 millions d'euros à Evotec ainsi que des financements supplémentaires sur le long terme afin d'assurer la progression d'un portefeuille d'anti-infectieux innovants. Le Français conservera certains droits d'option sur le développement, la fabrication et la commercialisation des produits anti-infectieux issus des actifs sous licence. Cet accord permettra à Evotec d'accélérer le développement du portefeuille de recherche sur les maladies infectieuses, notamment par le biais de collaborations ouvertes avec d'autres sociétés pharmaceutiques et de biotechnologie, des fondations, des acteurs académiques et des agences gouvernementales. Dans un premier temps, Evotec se concentrera sur les aires thérapeutiques suivantes : les résistances antimicrobiennes, la tuberculose, la malaria, ainsi que la création de thérapies antivirales innovantes dotées de nouveaux mécanismes d'action. Une nouvelle plateforme d'innovation sur les maladies infectieuses verra le jour à Lyon (Rhône), fief de Sanofi, afin de bénéficier de l'écosystème scientifique et médical de la région.

Evotec intègrera 100 salariés de Sanofi

Dans le cadre de cette transaction, Evotec intègrera 100 employés hautement qualifiés au sein de ses opérations internationales de découverte et de développement de médicaments. « Avec la signature de cette transaction, Evotec aura créé l'empreinte translationnelle la plus hautement qualifiée dans la recherche sur les maladies infectieuses, avec environ 180 scientifiques. Nous souhaitons la bienvenue aux employés de Sanofi et sommes impatients de travailler avec eux sur cette mission très importante », a déclaré Werner Lanthaler, directeur général d'Evotec. La société s'est engagée à maintenir l'emploi des salariés sur le long terme à Lyon. Des garanties qui, aux yeux de la FCE-CFDT, sont loin d'être suffisantes. En mars, alors que débutaient les négociations, le syndicat avait en effet affiché ses craintes pour les salariés de la recherche en anti-infectieux de Sanofi (CPH n°835), qui ont déjà connu une restructuration en 2015 les amenant à quitter Toulouse (Haute-Garonne), Montpellier (Hérault) et Paris pour rejoindre Lyon. Des inquiétudes justifiées par le fait qu'une garantie d'emploi de cinq ans avait également été annoncée lors de la cession du site de Porcheville à la société américaine Covance en 2010, dont les 128 salariés ont ensuite été licenciés, début 2016 (CPH n°746). La FCE-CFDT ne s'est pour le moment pas exprimée sur la récente annonce des deux sociétés. Ces dernières n'en sont pas à leur première collaboration : en août 2015, elles avaient signé un accord de licence dans l'objectif de découvrir et développer des traitements d'immuno-oncologie à base de petites molécules haut de gamme dans le traitement de cancers solides et hématologiques en stimulant l'activité antitumorale du système immunitaire humain. Plus tôt en 2015, elles avaient également signé un accord définitif de partenariat concernant les activités scientifiques du site de recherche de Toulouse (Haute-Garonne) du laboratoire français, cédant ainsi à la société allemande des activités de recherche et technologiques du site (CPH n°712).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Le façonnier Cambrex racheté pour plus de 2 milliards de dollars

Le façonnier Cambrex racheté pour plus de 2 milliards de dollars

C'est le fonds d'investissement Permira qui acquiert la quasi-totalité des actions en circulation du CDMO. Après deux acquisitions remarquées en 2018, c’est cette fois-ci au tour de Cambrex d’être[…]

19/08/2019 | CDMOCambrex
Novartis pointé du doigt par la FDA

Novartis pointé du doigt par la FDA

La Commission européenne élargit les indications du Dupixent

La Commission européenne élargit les indications du Dupixent

Accord de recherche entre Takeda et Sosei Heptares

Accord de recherche entre Takeda et Sosei Heptares

Plus d'articles