Nous suivre Industrie Pharma

Sanofi va supprimer plus de 400 postes dans sa R&D

Mathilde Lemarchand

Sujets relatifs :

, ,
Sanofi va supprimer plus de 400 postes dans sa R&D

© Alexis Cheziere

C’est une nouvelle qui passe mal dans ce contexte de crise sanitaire, alors que le laboratoire français affiche en outre un retard au niveau du développement de son candidat-vaccin contre le Covid-19.

Selon la CGT, Sanofi a l’intention de supprimer pas moins de 400 postes au sein de sa R&D. Cette décision fait suite à l’annonce de Sanofi datant de juin 2020, où le groupe annonçait la suppression de 1 700 postes, dont 1 000 en France, conséquence de sa réorganisation stratégique pour se focaliser sur l’oncologie, au détriment du diabète et du cardiovasculaire, dans le but d’économiser deux milliards d'euros d'ici à 2022.

Les sites et les postes concernés n’ont pas été précisés, même si « des postes au sein de la division Chimie pourraient être concernés », nous indique Jean-Louis Peyren, coordinateur CGT. Et selon Le Monde, ce plan prévoit le transfert de l’activité du site de Strasbourg, centrée sur l’immuno-oncologie, vers la plateforme de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne).

« Pour nous, il s’agit d’une décision absurde. En dix ans, Sanofi a bénéficié de 1,5 milliard d’euros de crédit d’impôt de la part de l’État français. Aujourd’hui, Sanofi ne veut plus investir dans sa R&D en interne et ne cherche qu’à obtenir des brevets et des royalties », précise également Jean-Louis Peyren.

Comme de nombreux laboratoires, Sanofi poursuit une politique d'acquisition de biotechs dans le but de renforcer son pipeline. La semaine dernière, le laboratoire annonçait l’acquisition de la biotech britannique Kymab contre la somme d’1,1 Mrd $.

En conséquence de ces suppressions de postes, la CGT a lancé un appel à la grève le 19 janvier 2021, un mouvement qui a été suivi sur plusieurs sites du groupe, notamment ceux de Val-de-Reuil (Eure) et de Marcy-l’Étoile (Rhône).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Immuno-oncologie : GSK s’entend avec iTeos Therapeutics

Immuno-oncologie : GSK s’entend avec iTeos Therapeutics

Le montant total de la transaction pourrait dépasser le milliard de dollars. La biotech belge iTeos Therapeutics et GlaxoSmithKline (GSK) ont annoncé la signature d’un accord pour co-développer et co-commercialiser[…]

15/06/2021 | OncologieBiotechnologies
Maladie de Parkinson : Servier et Oncodesign sélectionnent un candidat-médicament

Maladie de Parkinson : Servier et Oncodesign sélectionnent un candidat-médicament

Thérapie génique : Takeda et Codexis étendent leur partenariat

Thérapie génique : Takeda et Codexis étendent leur partenariat

En bref : AbbVie, Voluntis

En bref : AbbVie, Voluntis

Plus d'articles