Nous suivre Industrie Pharma

Sanofi-Synthélabo : nouvel investissement en Hongrie

Sujets relatifs :

,
Jean-François Dehecq, p-dg de Sanofi-Synthélabo, vient de poser la première pierre d'une usine pharmaceutique sur le site hongrois de Veresegyház (au nord de Budapest), détenu par sa filiale Chinoin. La nouvelle unité, dédiée à la production de formes sèches, permettra au site de voir ses capacités doubler d'ici à 2006 en les portant à 120 millions d'unités. Elle constitue le principal élément d'un plan d'investissement d'un montant de 250 millions d'euros visant à moderniser l'ensemble du processus de fabrication de Chinoin. Selon Jean-François Dehecq, ces investissements « permettront à Chinoin de devenir un grand exportateur de principes actifs pharmaceutiques et de médicaments ». Cet investissement prépare la réorganisation des activités des sites de production de Chinoin. Au cours des prochaines années, Sanofi-Synthélabo compte ainsi transférer la totalité de la production de formes sèches (comprimés et gélules) de Chinoin sur le site de Veresegyház, qui partage actuellement ce rôle avec celui d'Upjest. Outre les produits traditionnels de Chinoin, il produira les principaux produits phare de Sanofi-Synthélabo, comme le somnifère Stillnox/Ambien (zolpidem) et l'antihypertenseur Aprovel/Avapro (irbesartan). Ce dernier ne conservera ainsi que les activités de R&D et de chimie fine pharmaceutique. Une fois la construction de l'unité terminée, 200 employés d'Upjest seront transférés à Veresegyház, portant ses effectifs à plus de 400 personnes. Rappelons que Chinoin possède un troisième site, situé à Csanyikvölgy, qui produit les formes injectables (seringues et ampoules). Sanofi-Synthélabo avait déjà inauguré fin octobre une nouvelle unité de synthèse d'irbésartan à Upjest (Hongrie), représentant un investissement de 20 millions de dollars. Cette nouvelle unité est dans un ancien atelier rénové du site. Le site synthétisera ainsi environ 100 t d'irbésartan par an, soit le tiers environ de la production mondiale de cette molécule de la classe des antagonistes du récepteur à l'angiotensine II. L'unité, qui doit démarrer au cours du dernier trimestre 2003, devrait recevoir l'agrément de la FDA au cours du premier trimestre 2004. Chinoin avait été acquise par le groupe français en 1991 auprès de l'Etat hongrois et a depuis fait l'objet de plus de 200 millions d'euros d'investissements.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles