Nous suivre Industrie Pharma

Sanofi signe un accord avec Glenmark

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Le laboratoire français a conclu un accord de licence avec le groupe indien Glenmark Pharmaceuticals pour le développement et la commercialisation du GBR500. Ce dernier est un anticorps monoclonal actuellement en phase I de son développement pour le traitement de la maladie de Crohn et d'autres maladies auto-immunes chroniques. Glenmark recevra un paiement initial de 50 millions de dollars (35,1 M€), dont un premier versement de 25 M$ à la clôture de la transaction. Le second versement « dépendra de l'évaluation positive par Sanofi de certaines données ». Glenmark devrait aussi percevoir des paiements d'étape et des redevances à deux chiffres sur les ventes nettes des produits commercialisés. Le laboratoire tricolore conservera les droits de commercialisation exclusifs en Amérique du Nord, en Europe, au Japon, au Mexique, en Argentine, au Chili et en Uruguay. Il les partagera avec Glenmark au Brésil, en Russie, en Australie et en Nouvelle-Zélande. De son côté Glenmark obtiendra l'exclusivité de la commercialisation en Inde et dans le reste du monde. Le GBR500 est un antagoniste de l'intégrine VLA-2 (alpha2-bêta1) qui est un récepteur jouant un rôle dans l'adhésion des lymphocytes sur les sites inflammatoires et dans la libération des cytokines inflammatoires. Le groupe français avait déjà signé un accord de licence l'an dernier avec Glenmark pour le développement et la commercialisation d'antagonistes du récepteur vanilloïde (TRPV3) dans le traitement des douleurs chroniques. Le groupe indien possède actuellement huit molécules à différents stades de développement et concentre ses activités dans le domaine de l'inflammation, des troubles métaboliques et de la douleur.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles