Nous suivre Industrie Pharma

Sanofi retirerait Toulouse de son plan

A.F. avec AFP

Sujets relatifs :

, ,

Le plan social de Sanofi en France est toujours au cœur de l'actualité. Plusieurs comités centraux d'entreprise (CCE) se sont déroulés le 11 octobre et Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, est à nouveau intervenu dans le dossier. Il a annoncé le 10 octobre que le site de Toulouse ne faisait plus partie de la restructuration, « hormis l'infectiologie et quelques fonctions supports ». « L'avenir du site de Toulouse n'est aucunement garanti et les plans de restructuration de la recherche, de l'industriel vaccins et des services supports sont maintenus », ont cependant tempéré les cinq syndicats composant l'intersyndicale de Sanofi. Le plan, récemment détaillé, prévoyait la suppression de plus de 900 postes, avec notamment la cession du centre de recherche de Toulouse qui emploie 640 salariés et l'arrêt d'une partie des activités de celui de Montpellier. Selon un document de la direction transmis aux CCE de Sanofi-Aventis R&D, les activités anti-infectieux de Toulouse seraient délocalisées dans la région lyonnaise et celles de chimie liée aux anti-infectieux à Vitry-Alfortville (Val-de-Marne). Cela correspondrait à 96 postes d'après les syndicats. En tout, 170 postes pourraient être coupés pour l'ensemble de Sanofi-Aventis R&D. Arnaud Montebourg a également confirmé la suppression exacte de 914 postes, comme annoncé il y a deux semaines dans un document de la direction. Il a en revanche fait état de « conditions nouvelles relatives au plan ». « Sanofi annonce désormais zéro licenciement, se contentant exclusivement pour ses mesures de restructuration d'un plan de départs volontaires limité à 914 postes », a-t-il précisé.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles