Nous suivre Industrie Pharma

Sanofi réfléchit à l'avenir de son site d'Holmes Chapel

H.B.

Selon une note interne adressée aux employés, que nous avons pu nous procurer, Sanofi a avoué aux employés de son site d'Holmes Chapel (Royaume-Uni) qu'il avait « pris la décision d'initier une due-diligence en vue de se désinvestir du site ». Invoquant la concurrence toujours plus rude, Sanofi leur a précisé qu'il avait décidé de « déployer ses ressources dans d'autres domaines thérapeutiques ». En pleine réorganisation de son activité et après avoir annoncé qu'il allait céder son activité générique en Europe (CPH n°779), Sanofi a essayé de rassurer ses salariés britanniques, en précisant bien que rien n'était joué pour le moment et qu'il ne s'agissait pour l'heure que d'« étudier les options possibles quant au futur » de son site de production d'Holmes Chapel, localisé près de Liverpool. « Nous avons réussi à augmenter l'activité du site d'Holmes Chapel au cours de ces dernières années », se félicite Jean Stephenson, le directeur du site, qui signe la note interne. « Dans un effort collectif, nous avons été capables d'attirer d'importants projets externes qui, à partir de 2017, représenteront la majeure partie des activités du site. Dans ce contexte, Sanofi a décidé d'explorer les différentes options possibles au sujet de la propriété du site, de façon à assurer le meilleur avenir possible pour le développement du site en cours. » Le but de l'étude est d'évaluer si les futures opportunités du site seront mieux servies en le conservant dans le giron industriel de Sanofi ou en le transférant à un tiers, ce qui laisse peu de place au doute, au vu de la teneur de cette note. Pour autant, Sanofi reconnaît l'importance stratégique de son unité d'Holmes Chapel, car celle-ci est la seule du groupe pour la production de ses inhalateurs à dose mesurée et de ses inhalateurs à poudre sèche, utilisés dans le traitement de maladies respiratoires. Mais l'activité à destination de tiers, qui représente actuellement 35 % de l'activité totale du site, est amenée à passer à 55 % en 2019. Sans doute une part trop importante pour le géant pharmaceutique. L'unité d'Holmes Chapel emploie actuellement 500 salariés.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles