Nous suivre Industrie Pharma

abonné

Sanofi réaffirme son engagement dans la lutte contre les faux médicaments

Mathilde Lemarchand

Sujets relatifs :

, ,
Sanofi réaffirme son engagement dans la lutte contre les faux médicaments

Laboratoire central d’analyse des contrefaçons (LCAC) de Sanofi à Tours

© Sanofi

La contrefaçon de médicaments engendre chaque année des centaines de milliers de victimes. Depuis 2017, l’OMS définit un médicament falsifié comme un médicament dont l’identité, la composition ou la source sont délibérément ou frauduleusement fausses. Cette falsification médicamenteuse entraîne différentes conséquences, telles qu’une inefficacité et/ou une résistance aux traitements, des infections, mais également de la morbidité et de la mortalité.

Outre l’aspect de santé publique, l’usage de faux médicaments a également un impact socio-économique (pertes économiques, ressources gaspillées, emplois). Contrefaire des médicaments s’avère être une activité criminelle très lucrative. En effet, pour 1 000 $ investis, le retour sur investissement est estimé à hauteur de 2 à 500 000 $, rendant cette activité plus rentable que le trafic de drogue ou celui de cigarettes. De plus, ce trafic est mondialisé. Une étude de la Pharmaceutical Security Institute de 2015 tend à démontrer que près de 128 pays seraient affectés par ce crime pharmaceutique. Dans cette mondialisation, Internet représente un vecteur majeur de diffusion permettant d’atteindre des millions de personnes, plus de 90 % des pharmacies en ligne étant[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Covid-19 : Le gouvernement américain commande 1,7 million de doses de l’antiviral de MSD

Covid-19 : Le gouvernement américain commande 1,7 million de doses de l’antiviral de MSD

En cas d’autorisation, MSD recevra un paiement de 1,2 Mrd $. Le laboratoire américain MSD vient d’annoncer la signature, avec le gouvernement américain, d’un contrat d’approvisionnement de 1,7 million de[…]

Oncologie : Argenx remet la main sur les droits du cusatuzumab

Oncologie : Argenx remet la main sur les droits du cusatuzumab

Biogen frappe un grand coup avec l'aducanumab, premier traitement autorisé contre la maladie d'Alzheimer depuis 2003

Biogen frappe un grand coup avec l'aducanumab, premier traitement autorisé contre la maladie d'Alzheimer depuis 2003

En bref : Lupin, Pluristem, Organon & Co, Noxxon

En bref : Lupin, Pluristem, Organon & Co, Noxxon

Plus d'articles