Nous suivre Industrie Pharma

Sanofi prévoit de quitter Biocitech

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

<P>La Caisse des Dépôts va entrer au capital de Biocitech en rachetant 25 % des parts de Sanofi, qui détient actuellement la totalité du capital du parc technologique. Cette entrée au capital de Biocitech correspond à un investissement initial de 12 millions d'euros. Et l'investisseur public ne compte pas en rester là. « <I>Nous nous engageons à prendre 100</I><I> </I><I>% de la participation de Sanofi dans les 5 ans à venir</I> », explique Patrick François, directeur interrégional Ile-de-France de la Caisse des Dépôts. Biocitech voit ainsi partir son actionnaire historique puisque le parc résulte d'un partenariat pris en 2002 entre Aventis (devenu ensuite Sanofi-Aventis) et des collectivités locales pour créer un parc technologique dédié aux sciences de la vie en Ile-de-France. Dans un premier temps, l'entrée au capital de la Caisse des Dépôts permettra la construction de nouveaux laboratoires d'une surface de 10 000 m2 qui seront opérationnels en 2014. Sur les 10 ans à venir, le programme global prévoit l'ajout de 35 000 m2 aux 25 000 m2 actuellement existants sur le parc. Un projet nécessaire pour le parc Biocitech qui accueille aujourd'hui 27 entreprises pour un taux de remplissage de 95 %. « <I>En moyenne, les sociétés de biotechnologies en Île de France ont besoin de 3</I><I> </I><I>500 m2/an</I> », précise Jean-François Broussard, président de Biocitech. De son côté, Philippe Tcheng, vice-président des affaires publiques et gouvernementales de Sanofi explique que le retrait du patrimoine de Biocitech « <I>n'empêchera pas le laboratoire d'investir dans d'autres biotech, notamment chez les résidents</I><I> </I>». Après l'achat de Genzyme <I>(CPH n°540)</I>, Sanofi réaffirme ainsi sa volonté d'investir dans les biotechnologies.</P>

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles