Nous suivre Industrie Pharma

Sanofi perd une bataille contre Amgen

A.F.

Sanofi et son partenaire américain Regeneron sont dans une situation délicate aux États-Unis. Un jury d'un tribunal américain du Delaware s'est rangé du côté d'Amgen dans un conflit portant sur deux médicaments anticholestérol.

L'Américain Amgen accuse Sanofi et Regeneron d'avoir violé certains brevets de son médicament Repatha (evolocumab) pour mettre au point leur médicament Praluent (alirocumab). Ces deux produits sont des anticorps humains monoclonaux inhibiteurs anti-PCSK9. Le Praluent a obtenu une AMM en juillet 2015 aux États-Unis, suivi de près par le Repatha, approuvé en août 2015 par la FDA. Cette décision de la justice américaine a été vivement contestée par Sanofi et Regeneron, qui ont décidé de faire appel. « Nous avons toujours maintenu et continuons de maintenir que les revendications brevetaires invoquées par Amgen dans cette affaire ne sont pas valides », a expliqué Karen Lineham, la vice-présidente exécutive et conseillère générale de Sanofi. « Praluent est le fruit des recherches de Regeneron et a été développé avec sa technologie exclusive », a ajouté Joseph LaRosa, vice-président senior, conseiller général et secrétaire de Regeneron. Les groupes ont précisé que cette décision n'impactera pas, pour le moment, le Praluent ni leur capacité à le fournir aux patients et professionnels de santé.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les laboratoires prêts à payer l'addiction ?

Les laboratoires prêts à payer l'addiction ?

La condamnation de Johnson & Johnson aux États-Unis dans la crise des opioïdes marque la première étape de ce qui pourrait constituer un feuilleton judiciaire. En faisant face à plus de 2000 plaintes, les[…]

PhinC Development lance une filiale à Montréal

PhinC Development lance une filiale à Montréal

Ipsen persiste à Signes

Ipsen persiste à Signes

Glenmark lance un spin-off ambitieux

Glenmark lance un spin-off ambitieux

Plus d'articles