Nous suivre Industrie Pharma

Sanofi lance une offre sur les CVR des anciens actionnaires de Genzyme

J.C., avec agences

Sujets relatifs :

, ,

Jusqu'au 5 octobre, le leader pharmaceutique français propose de racheter 30 % des certificats de valeur conditionnelle (CVR) émis lors de l'acquisition de Genzyme. Sanofi propose un prix de 1,5 à 1,75 $ par titre, soit une prime de 7 à 25 % par rapport au cours de clôture du 31 août des titres CVR. Au total, le groupe serait ainsi prêt à régler entre 130 et 152 M$ (entre 103 et 120,5 M€) pour réduire son exposition aux CVR. Lors de l'acquisition de Genzyme pour 20,1 milliards de dollars début 2011, c'est l'ajout de ce mécanisme de CVR qui avait permis de trouver un compromis entre la cible et Sanofi, le premier jugeant que son acquéreur sous-estimait le potentiel de ventes de son pipeline, le second estimant que Genzyme surévaluait le potentiel de ce même pipeline. Concrètement, chaque ancien actionnaire du groupe américain de biotechnologies avait reçu, en plus des paiements liés à l'acquisition, un CVR par titre détenu. Cotés en Bourse, ces CVR sont valorisés en fonction des performances des médicaments de Genzyme. Ce qui permettrait des bonus futurs plus ou moins importants pour les anciens actionnaires. Or, un des principaux produits dans la balance est le traitement de la sclérose en plaques, Lemtrada (alemtuzumab), dont les ventes futures vont très largement conditionner l'intérêt des CVR. Si la demande d'autorisation de mise sur le marché du Lemtrada a été soumise à l'Agence européenne des médicaments (EMA), qui a démarré un processus d'évaluation, l'autorité américaine, la FDA, a refusé l'enregistrement du dossier, estimant qu'il était nécessaire de le reformuler. Selon un analyste cité par Reuters, l'offre actuelle de Sanofi lancée auprès des anciens actionnaires de Genzyme serait la preuve que le laboratoire français croit plus que jamais au potentiel du Lemtrada. Il surferait sur le refus de la FDA et, en conséquence, sur le probable scepticisme engendré chez certains actionnaires, pour réduire son exposition aux CVR.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles