Nous suivre Industrie Pharma

Sanofi entame des discussions avec Medivation

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Medivation fait enfin un pas vers Sanofi. Alors que le laboratoire américain spécialisé dans l'oncologie était resté hermétique à toutes les tentatives d'approche du groupe français, il a finalement accepté de signer un accord de confidentialité. Dans ce cadre, Sanofi aura accès à des informations confidentielles et à l'examen approfondi des comptes de sa cible (due diligence). « Sanofi indique avoir été informé par Medivation qu'il lui est donné la même opportunité qu'à d'autres de participer à un processus relatif à une transaction potentielle. Une « data room » sera ouverte et les présentations de la direction seront prévues prochainement », a expliqué le laboratoire tricolore. En échange, Sanofi a consenti à arrêter le processus de sollicitation d'accords des actionnaires, entamé en juin. Il a aussi accepté une clause standard de statu quo de six mois soumise à des conditions limitées de résiliation anticipée.

En outre, le groupe s'était engagé, le 27 juin, à relever sa proposition de rachat dès qu'un accord de confidentialité serait signé. L'offre améliorée s'élève à environ 10 milliards de dollars. Elle correspond à un prix par action de 58 dollars en numéraire et 3 $ sous la forme d'un certificat de valeur conditionnelle (CVR), lié aux performances de ventes du talozoparib de Medivation. Ce dernier est actuellement en phase III de développement clinique dans le cancer du sein. Mais cette offre a été une nouvelle fois rejetée par le conseil d'administration de Medivation, qui considère qu'elle n'est pas dans le meilleur intérêt pour la société et les investisseurs. La première offre de Sanofi s'élevait à 9,3 Mrds $, soit 52,50 $ par action.

Zika : Sanofi collabore avec le gouvernement américain

Sanofi Pasteur, la filiale dédiée aux vaccins du groupe français, a signé un accord de R&D avec l'Institut de recherche américain Walter Reed Army (WRAIR), qui fait partie du ministère américain de la Défense. Le partenariat porte sur le co-développement d'un candidat vaccin contre le virus Zika. D'après les termes de l'accord, le WRAIR cédera à Sanofi sa technologie relative au vaccin purifié à base de virus Zika inactivé. L'accord inclut aussi la production de lots cliniques par Sanofi Pasteur pour les essais de phase II. « Nous avons recours à notre propre technologie, celle que nous utilisons pour le nouveau vaccin contre la dengue, mais nous voulons étudier plusieurs pistes pour pouvoir tester cliniquement un vaccin Zika dans les plus brefs délais », a indiqué David Loew, le vice-président exécutif de Sanofi Pasteur.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : Sanofi valide la phase II de son vaccin

Covid-19 : Sanofi valide la phase II de son vaccin

Le laboratoire français annonce des résultats positifs pour son candidat-vaccin développé avec GSK. Sanofi ambitionne le début d'un essai de phase III dans les prochaines semaines. En cas de[…]

17/05/2021 | Actus LaboCovid-19
Résultats : Une année 2020 en demi-teinte pour Takeda

Résultats : Une année 2020 en demi-teinte pour Takeda

Thérapie génique : Biogen va collaborer avec Capsigen

Thérapie génique : Biogen va collaborer avec Capsigen

Nomination : Isabelle Van Rycke, p-dg d’Upsa

Nomination : Isabelle Van Rycke, p-dg d’Upsa

Plus d'articles