Nous suivre Industrie Pharma

Sanofi conservera son activité de sous-traitance chimique

Hélène Bour

Sujets relatifs :

, ,
Sanofi conservera son activité de sous-traitance chimique

© Sanofi

Le géant français a finalement choisi de garder son activité chimie pour le compte de tiers, nommée CEPiA. En octobre dernier, Sanofi avait annoncé une réorganisation de sa branche chimie, avec à la clef une coentreprise, une cession ou un maintien au sein du groupe de cette entité.

Le maintien a finalement été privilégié. Contre toute attente, le géant pharmaceutique français Sanofi a annoncé qu'il conserverait son activité chimie pour le compte de tiers, entité qu'il a regroupée sous le nom de CEPiA au 1er janvier dernier (CPH n°792). « Nous avions annoncé, en septembre 2016, le regroupement au sein d'une même entité opérationnelle de l'ensemble des activités commerciales, de développement et de production de principes actifs dédiées aux clients tiers (CEPiA) », nous rappelle ainsi un porte-parole du groupe. Cela s'imbriquait dans une grande réorganisation du pôle chimie, que Sanofi a choisi de scinder en deux entités : d'un côté, son activité pour le compte du groupe, et de l'autre, son activité pour des clients tiers, devenue CEPiA. Deux autres options avaient été mises sur la table concernant l'avenir de cette division : la création d'une coentreprise et la cession. Le maintien l'a emporté, « compte tenu de l'amélioration des résultats, observée récemment » et des « perspectives prometteuses » de CEPiA, détaille Sanofi. Le groupe a décidé de mettre en place « un plan de marche attractif et ambitieux [de cette entité], élaboré pour le moyen terme. »

Officiellement créée en janvier, CEPiA regroupe les sites industriels de Vertolaye (Puy-de-Dôme), d'Elbeuf (Seine-Maritime), et d'Ujpest, en Hongrie. Cette entité économique concerne 2 100 salariés, en comptant les forces commerciales, la R&D et les trois usines, dédiées majoritairement à la production pour tiers. À eux seuls, les trois sites industriels recensent environ 1 600 salariés, dont 1 100 en France. L'activité CEPiA propose des solutions qui se répartissent en trois domaines principaux, à savoir une offre de produits intermédiaires et d'ingrédients pharmaceutiques actifs (API), des contrats de fabrication pharmaceutiques pour les produits finis, et la synthèse à façon. CEPiA génère à elle seule un chiffre d'affaires annuel d'environ 450 millions d'euros, avec cependant des marges faibles. Durant les cinq dernières années, Sanofi assure avoir investi 150 M€ sur le site de Vertolaye, et 100 M€ à Elbeuf, afin de moderniser les installations.

Une décision « de raison » vivement saluée par les syndicats

Les syndicats de Sanofi France ont salué l'abandon du projet de cession de CEPiA, option qu'ils considéraient comme la plus probable, au vu des récentes décisions du géant pharmaceutique. Ce dernier s'est notamment séparé de sa filiale de santé animale Merial, vendue à Boehringer Ingelheim (CPH n°787), et a annoncé qu'il allait céder son activité Génériques en Europe, cession attendue d'ici à la fin 2018 (CPH n°779). Dans un communiqué, la CFDT s'est donc réjouie de « ce choix de raison pour maintenir en interne les compétences qui ont contribué et qui continuent à participer au développement de Sanofi. » Même constat du côté de la CFE-CGC, qui regrette cependant de ne pas avoir reçu plus de détails. « Nous n'avons pas d'information sur ce plan de marche », regrette une déléguée syndicale Sanofi Chimie CFE-CGC. « La décision de céder CEPiA n'est-elle que repoussée faute d'avoir trouvé un repreneur suffisamment solide comme le voulait la direction ? », s'interroge-t-elle. En guise de conclusion, elle assure que « les élus entendent bien avoir des réponses à ces questions lors du comité groupe France du 23 mai et du Comité Central d'Entreprise de la chimie de Sanofi qui se tiendra en juin. »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

En bref : CarThera, LNC Therapeutics et Adocia

En bref : CarThera, LNC Therapeutics et Adocia

CarThera signe avec Lantheus La start-up parisienne CarThera a conclu un accord avec Lantheus, spécialisé dans l’imagerie médicale. Les deux entreprises espèrent combiner le dispositif SonoCloud du[…]

Sanofi dévoile son plan « Play to win »

Sanofi dévoile son plan « Play to win »

Janssen met la main sur le bermekimab d’XBiotech

Janssen met la main sur le bermekimab d’XBiotech

MSD s’offre ArQule pour 2,7 Mrds $

MSD s’offre ArQule pour 2,7 Mrds $

Plus d'articles