Nous suivre Industrie Pharma

Sanofi-Aventis délaisse sa dermatologie et sa médecine esthétique

A.F. avec Reuters

Sujets relatifs :

, ,

Le laboratoire français va mettre en vente son activité de médecine esthétique américaine. Celle-ci est composée de la gamme de produits Sculptra, qui réalise une centaine de millions d'euros de ventes annuelles. Ces produits sont des implants injectables contenant des microparticules d'acide lactique. Un an auparavant, le laboratoire tricolore avait signé un partenariat en janvier 2010 avec la société suisse Anteis afin qu'elle lui fournisse de l'acide hyaluronique, utilisé en médecine esthétique, pour le comblement des rides. De même, selon Reuters, le groupe étudie des « solutions alternatives » pour sa division dermatologie aux États-Unis. L'agence Bloomberg a également annoncé que le prix de cette branche dermatologie pourrait atteindre entre 200 et 300 millions d'euros et que les candidats les plus probables pour la reprise de cette activité seraient des sociétés de capital-investissement. Le laboratoire tricolore n'a cependant pas confirmé ces informations. Via ces deux projets de cession, Sanofi-Aventis annonce la volonté de se concentrer aux États-Unis sur des domaines à forte croissance comme les vaccins, l'oncologie et la fibrillation auriculaire.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Les chroniques de Gilbert Lippmann - président de Proconseil L'émission Cash Investigation d'Elise Lucet : « Travail : ton univers impitoyable » nous a tous interpellés. Elle évoque notamment les[…]

01/12/2017 | Santé publiqueFILIÈRE
Injectables : Fresenius Kabi investit 100 M$ en Caroline du Nord

Injectables : Fresenius Kabi investit 100 M$ en Caroline du Nord

Coentreprise Hisun-Pfizer Pharmaceuticals : Pfizer cède ses parts à Sapphire

Coentreprise Hisun-Pfizer Pharmaceuticals : Pfizer cède ses parts à Sapphire

Pfizer s'oppose à l'utilisation de ses produits pour la peine capitale

Pfizer s'oppose à l'utilisation de ses produits pour la peine capitale

Plus d'articles