Nous suivre Industrie Pharma

Rétro 2020

Sanofi, AstraZeneca, Servier… Les investissements en France qui ont marqué 2020

Mathilde Lemarchand
Sanofi, AstraZeneca, Servier… Les investissements en France qui ont marqué 2020

© Pexels

Malgré la crise du coronavirus qui a marqué l’année 2020, les laboratoires ont annoncé des investissements sur le territoire français. Retour sur quelques annonces notables.

Sanofi, champion des investissements en France avec 610 M€

« Le cœur de Sanofi bat en France », a déclaré Paul Hudson, directeur général du laboratoire en juin dernier. Des dires qui se sont concrétisés cette année, Sanofi ayant, au fil de 2020, annoncé plusieurs investissements significatifs sur le territoire français. En juin 2020, le numéro un français de la pharma a en effet réalisé un investissement conséquent de 610 millions d’euros dans ses sites de Marcy-l’Étoile et de Neuville-sur-Saône, en Auvergne-Rhône-Alpes, pour doper sa R&D et sa production de vaccins. En novembre 2020, c’est un investissement de 15 millions d’euros qui est affecté au site Sanofi Genzyme de Lyon Gerland destiné à la thérapie génique, un segment devenu prioritaire pour le laboratoire.

AstraZeneca investit 500 M$ en France

En janvier 2020, le laboratoire anglo-suédois annonce un investissement de 500 millions de dollars (451 M€), en France, d’ici à 2025, dont près de 230 M$ (207 M€) ont été alloués au développement du site dunkerquois du groupe, pour en faire « un centre d’excellence mondial. » Un montant comme on en connaît peu à l’échelle nationale, qui avait alors provoqué un déplacement présidentiel sur le site.

Servier investit 100 M€ dans le Daflon, à Bolbec

En octobre 2020, le laboratoire français crée une nouvelle ligne de production sur son site Oril Industrie de Bolbec, en Seine-Maritime, pour le principe actif du Daflon, un produit phare de Servier dédié au traitement des maladies veineuses. Une opération chiffrée à 100 millions d’euros, qui devrait également occasionner la création d’une centaine d'emplois sur le site normand. Avec cet investissement, Servier souhaite doubler les capacités de production du principe actif pour un médicament commercialisé dans 107 pays.

Novartis investit 50 M€ en Essonne, en décembre 2020

Pour augmenter ses capacités de production en biothérapies, le laboratoire suisse mise sur son site francilien des Ulis (Essonne) à hauteur de 50 millions d’euros. Depuis décembre 2020, Novartis y produit ainsi les premiers lots commerciaux de son Kymriah (tisagenlecleucel), une thérapie cellulaire CAR-T indiquée pour le traitement des enfants et jeunes adultes atteints de leucémie aiguë lymphoblastique à cellules B réfractaires.

Pierre Fabre relocalise à Gaillac et à Aignan pour 4,5 M€

Les laboratoires de Pierre Fabre réalisent, en octobre 2020, deux investissements, plus modestes que les précédents, mais qui restent symboliques pour l’indépendance sanitaire française. Contre un investissement de 4,5 millions d’euros, Pierre Fabre procède à la relocalisation à Gaillac, dans le Tarn, de deux actifs en oncologie, le binimetinib et l’encorafénib, actuellement produits en Allemagne. Dans le Gers, à Aignan, Pierre Fabre injecte également 1,8 millions d’euros pour la création d'une nouvelle chaîne de production pour la fabrication de sucres cuits pharmaceutiques, utilisés notamment pour le sevrage tabagique et les pastilles contre la toux.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Boehringer Ingelheim injecte 100 M€ supplémentaires sur son site de Lyon-Jonage

Boehringer Ingelheim injecte 100 M€ supplémentaires sur son site de Lyon-Jonage

Après un investissement initial de 200 M€ en juillet 2018, le groupe allemand ajoute 100 M€ pour son usine de Lyon-Jonage, spécialisée dans la production de vaccins vétérinaires, qui sera[…]

Thérapie génique : Takeda signe un partenariat avec Selecta Biosciences

Thérapie génique : Takeda signe un partenariat avec Selecta Biosciences

Maladies neurodégénératives : Servier signe avec MJJ pour 35 M€

Maladies neurodégénératives : Servier signe avec MJJ pour 35 M€

Contraception : Bayer va investir 400 M€

Contraception : Bayer va investir 400 M€

Plus d'articles