Nous suivre Industrie Pharma

Samsung s'associe à Biogen Idec

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,
Samsung s'associe à Biogen Idec

La future usine de Samsung Biologics qui sera implantée à Incheon en Corée du Sud.

© Samsung

La société coréenne, déjà présente dans de nombreux secteurs, continue de se renforcer dans les activités pharmaceutiques et confirme son attrait pour les biosimilaires. Elle vient de mettre en place une coentreprise avec l'Américain Biogen, dédiée à la commercialisation et au développement de ces produits.

Samsung, leader mondial de l'électronique, fortifie ses positions dans le secteur biopharmaceutique, et plus particulièrement dans les biosimilaires. Il vient de créer une entreprise dédiée au développement, à la fabrication et à la commercialisation de biosimilaires en collaboration avec le groupe américain de biotechnologies Biogen Idec. Ce dernier est spécialisé dans le développement de traitements pour les maladies neurodégénératives, auto-immunes et l'hémophilie et produit notamment des biosimilaires. Cependant, les deux groupes ont précisé que la coentreprise, qui sera basée en Corée du Sud, ne fabriquera pas les produits biosimilaires développés par Biogen.

Samsung s'est engagé à injecter 255 millions de dollars (190 M€) dans la coentreprise, ce qui lui permettra de s'octroyer 85 % des parts du capital de celle-ci. Le groupe américain apportera 45 M$ et prendra 15 % des parts de la société dont le capital initial atteindra ainsi les 300 M$. Selon les termes de l'accord, Biogen gérera le développement technique et les services de production de cette société en partenariat avec Samsung Biologics, qui est elle-même une coentreprise entre la société coréenne et l'Américain Quintiles. Samsung avait ainsi fait un premier pas sur le marché des biosimilaires en début d'année, via la constitution de Samsung Biologics (CPH n°542), spécialisée dans la production biopharmaceutique. Celle-ci est détenue à 90 % par trois filiales du groupe coréen : Samsung Electronics (40 %), Samsung Everland (40 %) et Samsung C&T Corp (10 %). Quintiles détient, quant à lui, les 10 % restants. Dans le cadre de cette coentreprise, les deux groupes construisent actuellement une usine de production biopharmaceutique à Incheon, en Corée du Sud. D'une capacité totale de 30 litres pour les cultures de cellules de mammifères, elle devrait être opérationnelle en janvier 2013 pour débuter la commercialisation de biosimilaires en 2016.

Jusque récemment, le groupe coréen était essentiellement présent en pharmacie via sa filiale Chimie fine qui est en partie dédiée à la galénique. Mais en mai 2010, Samsung avait annoncé vouloir recentrer sa stratégie sur cinq secteurs clés, dont la biopharmaceutique. La société coréenne s'était ainsi engagée à investir 2 milliards de dollars dans les produits biopharmaceutiques d'ici 2020, plaçant cette activité comme futur relais de croissance. Avec ces deux coentreprises, Samsung met un pied dans un secteur prometteur, puisque, comme le souligne Tae-Han kim, p-dg de Samsung Biologics, « beaucoup de médicaments biologiques font actuellement partie du top des ventes ». Ce qui représente un bon potentiel de développement pour les biosimilaires. De même, selon les prévisions du groupe d'analyse de marché IMARC, les ventes des produits biopharmaceutiques devraient atteindre plus de 167 M$ en 2015.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles