Nous suivre Industrie Pharma

abonné

Roche met la main sur Promedior

Mathilde Lemarchand
Roche met la main sur Promedior

© Roche

Pour 390 millions de dollars, le laboratoire suisse s’offre la biotech américaine Promedior, spécialisée dans le traitement de la fibrose, grâce notamment à son candidat-médicament le plus abouti, le PRM-151. Un segment sur lequel Roche est déjà bien positionné, depuis 2014, grâce à l’Esbriet.

Roche a annoncé l’acquisition de la biotech américaine Promedior, spécialiste de la fibrose. Pour obtenir les droits de l’ensemble du portefeuille de molécules de l’Américain, le laboratoire suisse va débourser 390 millions de dollars (353 M€) en paiement initial. Une somme qui pourrait être complétée par des paiements d’étapes allant jusqu’à 1 milliard de dollars. La date de clôture de la transaction n’a pas été précisée.

Il s’agit d’une seconde chance pour la biotech, basée à Lexington, dans le Massachusetts (États-Unis). En 2015, c’est en effet le géant américain Bristol-Myers Squibb (BMS) qui s’était montré intéressé par les candidats-médicaments de Promedior. Le laboratoire américain avait alors posé une option pour l’acquisition de la biotech contre un paiement initial en espèces de 150 millions de dollars (135 M€) et jusqu'à 1,25 milliard de dollars (1,13 Mrd €) de paiements d’étapes, avant de finalement faire machine arrière et de renoncer à exercer son option.

C’est pour une somme finalement bien supérieure que Promedior a trouvé preneur. La biotech est en effet positionnée sur un domaine de recherche particulièrement convoité, puisqu’elle est spécialisée dans le traitement des maladies fibrotiques graves. Promedior utilise une plateforme, qui[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Une reprise de Famar Lyon motivée par la chloroquine ?

Une reprise de Famar Lyon motivée par la chloroquine ?

L'offre de reprise prendra fin le 10 avril prochain. Placée en redressement judiciaire le 24 juin 2019, l’usine Famar de Saint-Genis-Laval dans le Rhône a reçu, début avril une offre de reprise. Une[…]

Gilead et Second Genome s’allient pour quatre ans

Gilead et Second Genome s’allient pour quatre ans

Evotec se lance dans la thérapie génique

Evotec se lance dans la thérapie génique

Covid-19 : Le plan de Gilead pour produire plus de remdesivir

Covid-19 : Le plan de Gilead pour produire plus de remdesivir

Plus d'articles