Nous suivre Industrie Pharma

Roche met fin à son partenariat avec Transgène

S.L.

Sujets relatifs :

, ,

Sans attendre la fin de l'année et les résultats d'une étude de phase IIb du vaccin thérapeutiqueTG 4001/RG3484 de Transgène contre le cancer du col de l'utérus, Roche quitte le navire. Le groupe suisse a décidé de mettre fin à un accord de licence conclu en 2007 et qui lui concédait des droits exclusifs mondiaux de développement et de commercialisation de ce futur médicament. L'ex-partenaire de Transgene s'est voulu rassurant. Il a justifié sa décision par des considérations « stratégiques », non motivées par des données sur le produit. Les milieux financiers ont douté de cette explication, sanctionnant le cours de Transgène de 15 % au lendemain de l'annonce de ce retrait. Avec le départ de Roche, Transgène perd en effet un partenaire important sur l'un de ses deux projets prioritaires avec le TG4010 dans le traitement du cancer du poumon « non à petites cellules », développé en partenariat avec Novartis. Par ailleurs, si les résultats de phase IIb de TG4001/RG3484 se révèlent concluants, le groupe sera en difficulté pour mener seul les coûteuses phases III fin 2012, début 2013, en prévision d'un enregistrement. Déçu par le retrait de Roche, Transgène a annoncé son intention de trouver un autre partenaire pour le co-développement de son vaccin. Le point positif est qu'à ce stade de développement, un nouvel accord « permettrait de partager les coûts de développement de la phase finale tout en conservant davantage de droits sur le produit que dans le cadre de l'accord de 2007 avec Roche » explique Transgène.

TG4001 est un produit d'immunothérapie conçu pour cibler le virus du papillome humain (HPV) de type 16 (HPV16) et les génotypes proches du type 16, dont on sait qu'ils constituent un facteur à haut risque de développement d'une néoplasie intraépithéliale cervicale précancéreuse et, ultérieurement, de cancer du col de l'utérus. Actuellement, deux vaccins sont proposés sur le marché français dans cette même indication : Gardasil de Merck et Cervarix de GlaxoSmithKline.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles