Nous suivre Industrie Pharma

Rhenovia Pharma amorce son pipeline par biosimulation

Christian Robischon

La start-up biotech Rhenovia Pharma a annoncé en juin la découverte de son premier candidat médicament dans le traitement des pathologies du système nerveux, en l'occurrence contre la maladie de Huntington. Elle amorce ainsi la constitution de son propre pipeline, en complément de son profil de CRO développé depuis sa fondation en 2007. La découverte a été réalisée à partir de la méthode de biosimulation, une première mondiale pour une maladie du système nerveux, selon Rhenovia. La société basée à Mulhouse (Haut-Rhin) s'est focalisée depuis ses débuts sur ce moyen d'investigation qui reproduit sur ordinateur les mécanismes cellulaires et moléculaires du cerveau impliqués dans les fonctions cérébrales détérioriées en exploitant la littérature issue des essais. L'AFM (Association Française contre les Myopathies) a salué l'avancée comme « preuve de concept prometteuse » de la biosimulation dans la recherche sur les maladies rares. Pour la valorisation du candidat médicament baptisé « Rhedar » et objet de plusieurs brevets, Rhenovia Pharma vise la vente de licences à l'industrie pharmaceutique et biotech avec paiement par étapes ou le codéveloppement avec des instituts de recherche et associations de patients. Elle poursuit ses recherches à partir de la biosimulation contre l'épilepsie, la schizophrénie, la maladie d'Alzheimer, etc. Rhenovia Pharma (20 salariés) a dégagé 900 000 euros de revenus l'an dernier par des contrats industriels et la sélection dans des appels à projets internationaux de R&D. Elle a créé une filiale américaine à Boston en début d'année.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles