Nous suivre Industrie Pharma

Retour à la croissance en France en 2012

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,

LES LABORATOIRES AMÉRICAINS RETARDENT LES GÉNÉRIQUES

Cette combine a été maintes fois utilisée par les laboratoires américains l'an dernier, à en croire un rapport de la Commission fédérale du commerce (FTC). Celui-ci révèle que 40 accords ont été conclus entre groupes américains et fabricants de génériques entre le 1er octobre 2011 et le 30 septembre 2012 (contre 28 en 2011). Selon IMS Health, le pic du risque générique a été atteint en 2012, expliquant cette hausse. Les accords conclus en 2012 concernent 31 marques de médicaments qui ont généré un chiffre d'affaires de plus de 8,3 Mrds $ (6,2 Mrds €) aux États-Unis.

Retour à la croissance en France en 2012

En 2012, les génériques ont représenté 26,7 % du marché pharmaceutique remboursable.

© © Pascal Guittet

EN PERTE DE VITESSE EN 2011, LES VENTES DE GÉNÉRIQUES ONT REBONDI EN 2012. LES PHARMACIENS ONT JOUÉ UN RÔLE CLÉ À TRAVERS UNE RELANCE DE LA SUBSTITUTION.

Le marché français du médicament générique a redressé la barre en 2012. Alors qu'il était en perte de vitesse en 2011, avec pour la première fois un recul de 3 % de ses ventes, la croissance a rebondi de 9,5 %, l'an dernier. « Cette évolution résulte essentiellement de l'atteinte d'un taux de substitution élevé : 79 % à la fin du mois de décembre », souligne le Gemme, association regroupant les industriels des génériques. « Depuis le mois de juin, grâce à l'action des pharmaciens dans le cadre de la nouvelle convention et de la relance de la mesure "tiers payant contre génériques", 12 points de substitution ont été regagnés », ajoute Pascal Brière, président du Gemme. Avec 675 millions de boîtes vendues dans l'Hexagone, les génériques ont représenté 26,7 % du marché pharmaceutique remboursable. Mais, pour le Gemme, ce chiffre reste « bien en deçà des taux constatés en Allemagne et au Royaume-Uni ». L'association a tenu à rappeler la nécessité de changer les habitudes de prescription. « Un modèle de régulation qui ne porterait que sur le prix du médicament n'est pas viable : d'autres leviers, beaucoup plus efficaces, doivent maintenant être utilisés », revendique Pascal Brière. Dans ce cadre, l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) a préconisé plusieurs actions, fin 2012, notamment des mesures favorisant la prescription de génériques et une campagne de communication grand public. Les laboratoires ont d'ailleurs lancé mi-janvier la campagne intitulée « les génériques, ça devrait être automatique ! ».

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Joint Venture entre Aurobindo et Shandong Luoxin Pharmaceutical

Joint Venture entre Aurobindo et Shandong Luoxin Pharmaceutical

Selon le journal indien The Economic Times, le laboratoire indien Aurobindo, spécialisé dans les génériques et les ingrédients pharmaceutiques actifs (API), a annoncé que sa filiale Helix Healthcare BV,[…]

17/12/2018 | IndeChine
Sun Pharma renforcé en Inde

Sun Pharma renforcé en Inde

Les salariés de Teva France manifestent contre le plan social

Les salariés de Teva France manifestent contre le plan social

Génériques : Sanofi céderait Zentiva à Advent pour 1,9 Mrd €

Génériques : Sanofi céderait Zentiva à Advent pour 1,9 Mrd €

Plus d'articles