Nous suivre Industrie Pharma

Résultats/Stedim acquiert une société tunisienne

Sujets relatifs :

,

Stedim, spécialisé dans la production de biopoches, a annoncé qu'elle allait procéder au rachat d'une compagnie tunisienne auprès de VL Finance, holding de tête de Stedim, pour un montant se situant entre 3 et 3,5 millions d'euros. Cette société, qui a démarré son activité au 1er août 2001, dispose d'une usine spécialement conçue par VL Holding pour réaliser les opérations d'assemblage des poches à usage unique destinées au marché médical et de la biopharmacie. La société sera intégrée au groupe Stedim au 1er janvier prochain, et devrait permettre à Stedim d'augmenter ses marges, grâce à des coûts de production moins élevés qu'en France, et à des frais de structure limités. Cette acquisition permettra également au groupe de faire face à une augmentation de la demande sans devoir réinvestir en France dans les trois à quatre ans à venir. De plus, l'intégration de cette société permettra au groupe de diminuer ses coûts fiscaux. Alors que Stedim s'apprêtait à intégrer des coûts fiscaux à hauteur des taux normalement en vigueur en France et aux Etats-Unis (Stedim Industries bénéficie d'une exonération d'impôt sur les sociétés jusqu'en février 2002), la société tunisienne, bénéficiant d'un régime off-shore, sera à son tour exonérée d'impôt sur les sociétés pendant dix ans. Au cours des six premiers mois de l'année, la société a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 24 %, à 18,8 millions d'euros, dont 13,1 millions d'euros dans les produits de biotechnologie (+35 %) et 5,4 millions d'euros dans les produits éthiques (+5 %). Le résultat opérationnel s'est établi à 2,5 millions d'euros (+14 %), la progression du résultat opérationnel des produits de biotechnologie (+43 % à 2 millions d'euros), étant partiellement gommée par une forte décroissance de celui des produits éthiques (-38 % à 0,5 millions d'euros). Les produits éthiques subissent en effet une forte pression sur les prix de vente, nuisant à la rentabilité du segment. Ce relatif manque de performance au cours du premier semestre a toutefois été compensé au troisième trimestre, avec un chiffre d'affaires sur neuf mois en hausse de 29 % à 29,2 millions d'euros, et un résultat opérationnel en augmentation de 50 % à 4,5 millions d'euros. Sur l'ensemble de l'exercice, Stedim confirme ses prévisions de 20 % de croissance tant au niveau du chiffre d'affaires que du résultat net. De plus, en 2002, Stedim entend définir un plan stratégique portant sur les cinq à dix années à venir. Ce plan devrait lui permettre d'accélérer le taux de pénétration de la technologie des poches à usage unique sur le marché de la biopharmacie (poches d'administration médicamenteuse), notamment en s'associant à l'industrie pharmaceutique dans les phases précoces du développement des médicaments. Toutefois, ce segment ne devrait prendre le relais des produits éthiques actuels (poches de nutrition artificielle) qu'à partir de 2003.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles