Nous suivre Industrie Pharma

Résultats : Serono déstabilisé par une enquête sur Serostim

Sujets relatifs :

,
L'année 2005 commence mal pour Serono. Son premier trimestre a été marqué par une provision de charge exceptionnelle de 725 M$, devant couvrir les éventuels frais liés à une enquête lancée aux États-Unis sur son hormone de croissance Serostim. Le produit, homologué aux États-Unis, traite la perte pondérale liée à l'infection par le VIH. L'affaire remonte à 2001. À cette époque, Serono Inc., principale filiale américaine du groupe, a dû mettre à disposition du procureur de Boston les documents sur Serostim datant de 1992. L'enquête, qui vise également d'autres entreprises pharmaceutiques, porte sur la fixation des prix aux grossistes américains, jugés trop élevés, et sur les pratiques commerciales. Les enquêteurs cherchent aussi à savoir s'il y a eu des fraudes dans le cadre du remboursement par les systèmes Medicare et Medicaid. « L'enquête a débuté en mai 2002 et Serono a appris ultérieurement qu'elle prenait de l'ampleur, ce qui explique le passage de cette charge unique », a expliqué Stuart Grant, le directeur financier du groupe. La compagnie a également précisé que « bien qu'un accord final n'ait pas été conclu, les discussions entre la société et les autorités judiciaires ont progressé à un niveau tel qu'il est aujourd'hui approprié d'enregistrer une provision que la direction estime suffisante pour couvrir la résolution de l'enquête relative à Serostim ». En septembre 2003, l'Europe avait pour sa part, maintenu son refus d'autoriser cette hormone. Avec cette charge, Serono enregistre au premier trimestre une perte nette de 568 M$. Hors exceptionnels, le bénéfice net est en recul de 11 % à 92 M$. Le chiffre d'affaires est en hausse de 8 % à 601 M$. « En excluant la charge exceptionnelle, le résultat net du premier trimestre est en ligne avec nos objectifs annuels déclinés sur une base trimestrielle », a déclaré Stuart Grant. La compagnie s'appuie sur les ventes de son produit phare, le traitement contre la sclérose en plaques Rebif. Il a enregistré des ventes en hausse de 12,8 % à 293 M$ et continue à gagner des parts de marché aux États-Unis, avec 18,2% des prescriptions totales. Pour 2005, Serono prévoit un bénéfice entre 520 et 540 M$ et un chiffre d'affaires d'au moins 2,6 Mrds $.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles