Nous suivre Industrie Pharma

Résultats semestriels/Satisfaction chez Sanofi

Sujets relatifs :

,

"Nous allons effacer la performance difficile de 1997 en 1998" a annoncé Jean-François Dehecq, président de Sanofi lors de la réunion d'information du 2 septembre. Le chiffre d'affaires au 1er semestre 1998 s'élève à 12,89Mrds F, en hausse de 9,5% par rapport au 1er semestre 1997 à périmètre et changes comparables. Cette hausse proche de 10% a été enregistrée dans l'activité principale du groupe, la santé (+9,5% à périmètre et changes comparables), mais aussi dans le secteur de la beauté (+9,7%). Et le niveau satisfaisant de rentabilité éloigne dans l'immédiat l'hypothèse de nouvelles cessions (après celle de Rochas l'an dernier) même si une alliance n'est pas exclue "sur un accord industriel justifié", indique Jean-Francois Dehecq Le résultat net enregistre un recul marqué de 19,9% (845MF contre 1055MF au 1er semestre 1997), le résultat net avant plus-values connaissant par contre une hausse de 12,1% (762MF contre 680 un an plus tôt). Cet écart s'explique par la chute des plus-values de cessions (83MF contre 375M). La marge opérationnelle a augmenté de 12,2% (1735MF contre 1547MF au 1er semestre 1997). Les frais commerciaux et généraux ont été maîtrisés à 5,3Mrds F, niveau correspondant au 2ème semestre 1997. Le chiffre d'affaires du secteur santé a enregistré une hausse de 9,5% à périmètre et changes comparables, pour atteindre 11,162Mrds F. Au sein de ce secteur, la pharmacie (CA de 9,9Mrds F, +10,5%, dont 72% à l'international) a pu profiter de la poursuite de la croissance des produits majeurs : +13% pour les dix premiers hors Aprovel et Plavix. Ces nouveaux produits offrent des débuts prometteurs : l'antihypertenseur Aprovel (irbésartan) - également vendu sous le nom de Avapro et Karvéa - et l'antiathérothrombotique Plavix (clopidogrel), récemment commercialisés par Sanofi et Bristol-Myers Squibb, ont réalisé un chiffre d'affaires de 525 MF au 1er semestre 1998, dont 352MF pour l'Aprovel (170MF consolidé par Sanofi). Les efforts ont été maintenus en R&D, avec une augmentation des dépenses de 8,4%, domaine qui a connu trois faits marquants : Aprovel, qui occupe désormais une place significative dans la classe des antagonistes de l'angiotensine II., a obtenu l'autorisation de mise sur le marché (AMM) aux États-Unis en association avec un diurétique, ce qui représente un fort potentiel en parts de marché. D'autre part, Plavix, dont l'AMM en Europe a été obtenue le 15 juillet 1998, a été immédiatement lancé en Allemagne et au Royaume-Uni. Enfin, en oncologie, l'oxaliplatine bénéficie d'une extension d'indication en France dans le traitement en première intention du cancer colorectal métastatique. Les activités Diagnostics et Santé animale connaissent une évolution stable. Le secteur de la Beauté, stimulé par la bonne performance d'Yves Saint Laurent, enregistre une forte amélioration de la rentabilité avec un CA de 1,7Mrd F (+9,7% à périmètre et changes comparables). La marge opérationnelle devient positive de 39MF, alors qu'elle était négative de 31MF au 1er semestre 1997. Avec une activité principale en bonne santé et un secteur de la Beauté revenant à un niveau satisfaisant de profitabilité, Sanofi peut envisager l'avenir avec confiance et se montrer sélectif vis à vis de candidats éventuels à une alliance

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles