Nous suivre Industrie Pharma

Résultats semestriels/PCAS poursuit sa croissance grâce à sa politique d'acquisitions

Sujets relatifs :

, ,

PCAS semble être en bonne voie pour se placer parmi les dix premiers acteurs mondiaux de la chimie fine, objectif que Jean-Pierre Stéphan, p-dg, estime être " à la portée du groupe " d'ici à 2003. Au premier semestre 2001, PCAS a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 18,1 % à 84,9 Meuros, pour un résultat d'exploitation en forte augmentation (+36,6 % à 10,6 Meuros), grâce à l'amélioration de la marge brute et à la maîtrise des coûts de fonctionnement. Le résultat net atteint 5,8 Meuros, en progression de 28,8 %. L'ensemble des secteurs d'activités de la compagnie a vu ses ventes augmenter, à l'exception de la Chimie minérale fine, dont les ventes sont stables par rapport à l'an passé, à 8 Meuros et de la division Photochimie, qui a souffert de la mauvaise conjoncture, et dont les ventes sont passées de 13,7 Meuros au premier semestre 2001 à 12,2 Meuros cette année. La division Photochimie a connu sa première baisse depuis dix ans, selon Jean-Pierre Stéphan, dans un marché en forte crise, notamment dans l'industrie des arts graphiques et bien sûr l'électronique. La compagnie s'attend toutefois à une reprise de sa division, qui devrait intervenir au printemps 2002. Dans la Parfumerie, les ventes ont atteint 13,7 Meuros, contre 12,1 durant la période de référence. Pour l'ensemble de l'année, ce chiffre devrait atteindre 25 Meuros. La division Spécialités industrielles a affiché des ventes en hausse de 19,7 % à 8,5 Meuros, croissance est supérieure à celle du marché qui se situe entre 10 et 12 % par an. D'après Jean-Pierre Stéphan, cette activité " se porte bien et n'a pas été touchée par la crise actuelle ". Par ailleurs, la division Services Analytiques a vu ses ventes stagner à 3,4 Meuros. La division Synthèse pharmaceutique a affiché un chiffre d'affaires de 31,4 Meuros, en hausse de 20,7 %, au cours du premier semestre. Elle devrait atteindre un chiffre d'affaires de 100 Meuros en 2002, et 120 Meuros en 2003, grâce aux acquisitions réalisées par PCAS au cours du troisième trimestre. PCAS a en effet acquis les activités chimie fine d'Expansia, filiale de Beaufour-Ipsen, spécialisée en chimie fine pharmaceutique, et disposant d'une unité située à Aramon (Gard). PCAS a également pris le contrôle de 50 % de Leiras Fine Chemicals, filiale de Schering AG, située à Turku en Finlande. Le groupe doit progressivement augmenter sa participation dans cette société, et acquérir le reste du capital en 2003. Le premier semestre a également vu la prise de contrôle par PCAS de la société E-Pharma, spécialisée dans la formulation pharmaceutique et le développement galénique, ce qui a permis au groupe de voir les ventes de la division exploser, passant de 1,6 Meuros à 7,7 Meuros durant cette période. PCAS estime que la division devrait rapporter 20 à 25 Meuros en termes de chiffre d'affaires grâce à des opérations de croissance interne et externe. Selon Jean-Pierre Stéphan, " PCAS a atteint, dans la chimie fine pharmaceutique, une taille non-négligeable, ce qui était notre objectif et nous permet de bénéficier d'un secteur d'activité peu sensible aux crises et en forte croissance ". Cette activité représentera fin 2001 55 % du chiffre d'affaires de PCAS (contre 35 % auparavant) ; " ce ratio ne devrait pas évoluer sensiblement, et correspond d'ailleurs à celui affiché par le marché mondial de la chimie fine ", a déclaré le p-dg de PCAS. Pour l'ensemble de l'exercice, PCAS s'est fixé un objectif de 230 Meuros et de 300 Meuros en 2003. La compagnie compte, après le premier semestre 2002, qui lui permettra de réaliser l'intégration des activités acquises en 2001, poursuivre sa politique de croissance externe, et envisage notamment une acquisition en Europe dans le domaine du développement galénique (formes retard et patchs).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles