Nous suivre Industrie Pharma

Résultats/Merck KGaA : le Glucophage cède face aux génériques

Sujets relatifs :

,

A l'instar de ses concurrents américains BMS et Merck, l'allemand Merck a enregistré une baisse de son bénéfice, ressortant à 76 Me (- 19 %) au premier trimestre et table sur un recul de 20 à 33 % de son résultat en 2002, principalement en raison de la concurrence des génériques dont souffre le Glucophage, son médicament vedette contre le diabète, aux Etats-Unis. Le bénéfice opérationnel a pour sa part reculé de 15 % à 182 Me et le chiffre d'affaires consolidé a progressé de 7 % à 1,9 Mrd e. Le résultat opérationnel de la division Pharmacie a reculé de 9 % à 105 Me, tandis que les ventes ont gagné 9 % à 826 Me. Depuis le début de l'année, les génériques du Glucophage ont conduit à un recul de 61 % de ses ventes à 253 Me, contre 653 Me au premier trimestre 2001. Pour ne rien arranger, Merck a également indiqué qu'il avait reporté de quelques mois, au premier semestre 2003, le dépôt de sa demande d'autorisation de commercialisation de l'Erbitux (anticancéreux développé en coopération avec Imclone), auprès des autorités européennes. Le segment Génériques a quant à lui vu ses ventes augmenter de 22 % à 249 Me, principalement grâce aux filiales britannique, australienne et canadienne du groupe, et ce malgré la cession de la filiale Pharmaceutical Resources. La division Chimie de spécialités est appelée à mieux résister. Son responsable Thomas Schreckenbach a pronostiqué un résultat en hausse par rapport à 2001. " Globalement, nous tablons sur une hausse modérée (du chiffre d'affaires) au premier semestre et, s'il y a une bonne reprise au second semestre, nous pourrions finir avec une hausse à un chiffre ". " Concernant le résultat, je pense que nous avons une bonne chance d'être en progression par rapport à l'an dernier ", a-t-il ajouté. Dans cette division, le bénéfice opérationnel avait diminué en 2001 de 24 % à 165 Me du fait de la conjoncture morose dans le secteur. Au premier trimestre, la division a vu ses ventes progresser de 3 % à 439 Me, mais son résultat opérationnel chuter de 33 % à 55 Me, notamment en raison d'une diminution des revenus issus des accords de licence dans le segment des Cristaux liquides, dont les ventes ont toutefois augmenté de 11 % à 74 Me, en raison de la hausse de la demande en écrans plats de la part du grand public. A l'instar de Wacker, Merck entrevoit les signes d'un début de redémarrage de l'industrie des semi-conducteurs. Le chiffre d'affaires des produits chimiques pour l'électronique n'ont en effet régressé que de 4 % à 49 Me par rapport au dernier trimestre 2001, et de 10 % en comparaison avec le premier trimestre de la même année. Enfin, VWR International, filiale de distribution de matériel de laboratoire, a vu ses ventes progresser de 7 % à 697 Me et son résultat opérationnel de 25 % à 22 Me. La direction du groupe ne semble pas s'alarmer de ces résultats : " Etant données les circonstances difficiles pour Merck et pour l'économie dans son ensemble, nous pouvons être satisfaits des résultats du premier trimestre ", a estimé le patron du groupe, Bernhard Scheuble. Mais pour l'ensemble de l'exercice en cours, la tendance du premier trimestre devrait être inchangée. B. Scheuble a prévenu que le résultat opérationnel reculerait de " plus de 20 % " et qu'une chute d'un tiers, par rapport aux 877 Me de 2001, était " le scénario le plus pessimiste ". Le chiffre d'affaires devrait quant à lui progresser de moins de 10 %, a-t-il reconnu.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles