Nous suivre Industrie Pharma

Résultats/La participation de Schering dans Aventis augmentera son bénéfice

Sujets relatifs :

,

Schering s'attend à une hausse de son bénéfice net " à deux chiffres ", en l'an 2000 grâce à sa part dans le futur géant franco-allemand Aventis, a annoncé son vice-président Klaus Pohle. " Nous allons enregistrer en 2000 une croissance de notre bénéfice net également dans la pharmacie, mais le gros de la contribution viendra d'Aventis CropScience ", a souligné K. Pohle. Le groupe berlinois détient actuellement 40 % d'AgrEvo, filiale commune avec l'allemand Hoechst (60 %) spécialisée dans les phytosanitaires et les biotechnologies. Après la fusion de Hoechst et du français Rhône-Poulenc au sein d'Aventis, AgrEvo rejoindra la division agrochimique de la nouvelle entité, Aventis CropScience SA, dont Schering détiendra 24 %, selon un accord annoncé début mars. La division agrochimique actuelle de Rhône-Poulenc, qui entrera aussi dans Aventis CropScience, dégage beaucoup plus de bénéfices qu'AgrEvo parce qu'elle n'a pas investi autant dans la recherche et le développement, a expliqué K. Pohle. La contribution d'Aventis CropScience au bénéfice net de Schering va ainsi être " nettement supérieure " à celle d'AgrEvo, a-t-il ajouté. La contribution d'AgrEvo au bénéfice de Schering s'est élevée à 49 millions de DM l'an passé (25 M d'euros). Pour cette année, Schering s'attend à une croissance de son bénéfice net " à un chiffre ", après une progression de 7 % l'an passé. Le bénéfice net du groupe s'est élevé à 478 M DM (245 M d'euros) en 1998 pour un chiffre d'affaires de 6425 M DM (Chimie hebdo n° 36, p.17). De son côté, AgrEvo a réalisé un chiffre d'affaires de 2,17 Mrds d'euros en 1998, en hausse de 4 % et un bénéfice d'exploitation de 180 M d'euros (+ 12 %). La croissance du bénéfice est due principalement au développement positif des ventes en Europe et en Amérique latine, a expliqué AgrEvo. Le chiffre d'affaires du groupe en Europe, son principal marché, a augmenté de 4 % l'an passé. La crise en Asie du Sud-Est et la situation économique et politique incertaine dans les pays d'Europe de l'Est ont, en revanche, conduit le groupe à procéder à des réévaluations, qui ont eu un impact négatif sur le résultat d'exploitation. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles