Nous suivre Industrie Pharma

Résultats : Ipsen veut poursuivre sa politique d'alliances

Sujets relatifs :

,
Ipsen a réalisé en 2004 un chiffre d'affaires de 770,2 M(+ 8,6 % à périmètre constant), dont un peu plus de 30 % hors des cinq principaux pays d'Europe de l'Ouest (Allemagne, Espagne, France, Italie, Royaume-Uni). Le résultat opérationnel s'élève à 164,1 M, contre 165,9 Men 2003. Une baisse de 1 % que Ipsen attribue à deux facteurs. Le groupe dit avoir supporté en 2004 « des charges de restructuration non récurrentes s'élevant à 14,3 M, dues notamment à la restructuration d'un site industriel au Royaume-Uni ». À cela s'ajoutent des montants de paiements échelonnés sur ses contrats d'alliance presque trois fois moins importants qu'en 2003 (6,8 Men 2004 contre 19,3 M ? en 2003). Les produits des trois domaines de prédilection de la société - oncologie, endocrinologie et désordres neuromusculaires - ont enregistré un chiffre d'affaires en progression de 14,4 %. L'anti-cancéreux Décapeptyl, le premier médicament du groupe, enregistre des ventes de 199 M(+ 9,8 %), alors que les ventes de Somatuline (désordres endocriniens) progressent de 21 %. En outre, le portefeuille de produits commercialisés en endocrinologie s'est enrichi de NutropinAq, lancé en Europe en 2004, et de Testim, lancé début 2005. Dysport (désordres neuromusculaires) est aussi en progression (+ 19,78 %). Par ailleurs, les ventes des produits historiques du groupe (cardio-vasculaire, gastro-entérologie, troubles cognitifs) ont représenté des ventes de 369 M(+ 4,4 %). Du côté de la R&D, Ipsen a dépensé en 2004 près de 147 M(+ 8,2 %) et son portefeuille contient actuellement une vingtaine de programmes (agents cytotoxiques, hématologie, etc). Et pour asseoir sa croissance, la compagnie mise sur les États-Unis. Implantée depuis 1976 dans le pays via ses activités de recherche situées à Milford, près de Boston, elle a ouvert, en mars dernier, une nouvelle unité de biotechnologie dédiée à la production de protéines recombinantes. Autre pilier de la stratégie du groupe: les alliances. Ipsen a conclu en 2005 un accord préliminaire avec Inamed pour la toxine botulique et en 2004 un accord de recherche avec Genentech pour le développement de formulations à libération prolongée d'hormone de croissance recombinante et un accord de licence avec Auxilium pour la commercialisation de Testim. Pour 2005, la société dit vouloir continuer « de mener cette politique active d'alliances et de partenariats », sans donner plus de précisions.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Les chroniques de Gilbert Lippmann - président de Proconseil L'émission Cash Investigation d'Elise Lucet : « Travail : ton univers impitoyable » nous a tous interpellés. Elle évoque notamment les[…]

01/12/2017 | Santé publiqueFILIÈRE
Roche rachète Viewics

Roche rachète Viewics

Oligonucléotides : partenariat entre Ribobio et GE Healthcare

Oligonucléotides : partenariat entre Ribobio et GE Healthcare

PeptiDream collaborera avec Bayer

PeptiDream collaborera avec Bayer

Plus d'articles