Nous suivre Industrie Pharma

Résultats/Deuxième trimestre : bénéfice net en hausse de 8,7 % pour J&J, et de 31 % pour Pfizer

Sujets relatifs :

,

Johnson and Johnson (J&J) a affiché un bénéfice net en hausse de 8,7 % à 1,5 milliard de dollars au deuxième trimestre 2001 par rapport à la même période de 2000. Le chiffre d'affaires consolidé a progressé parallèlement de 8,8 % à 8,3 Mrds $ par rapport au 2e trimestre 2000. Il aurait augmenté de 12,1 % hors effets négatifs de change liés à la force du dollar. Les charges exceptionnelles (102 M$) sont liées au rachat, effectif depuis le 22 juin 2001, de la société de recherche pharmaceutique Alza. La division pharmaceutique a vu son CA bondir de 14,2 % à 3,9 Mrds $, en raison notamment des solides performances des médicaments Procrit/Eprex (anémie), Risperdal (antipsychotique), Remicade (arthrite) et Topamax (anti-épileptique). Le CA des appareils médicaux a augmenté de 8,3 % à 2,8 Mrds $ et les ventes de produits de grande consommation ont reculé de 1,4 % à 1,7 Mrd $. De son côté, Pfizer a enregistré une hausse de 31 % de son bénéfice net au 2e trimestre par rapport à la même période de 2000, à 1,9 Mrd $. Le CA a progressé de 10 % à 7,7 Mrds $ au 2e trimestre 2001. Pfizer a rappelé que la force du dollar allait lui coûter 900 M$ de CA sur l'ensemble de l'année. Au 2e trimestre, le niveau élevé du dollar par rapport à la majorité des autres grandes devises mondiales a réduit le CA de 260 M$. Les ventes de médicaments ont progressé de 14 % à 6 Mrds $. Aux Etats-Unis les ventes ont augmenté de 13 % à 3,6 Mrds $, hors impact positif de l'harmonisation de méthodes comptables liées à la fusion avec Warner-Lambert. Les ventes hors Etats-Unis ont progressé de seulement 8 % à 2,2 Mrds $. Le taux de croissance a été réduit de moitié par les effets de change.Les ventes de produits vétérinaires ont chuté de 14 % (-9 % hors effets de changes) à 249 M$, tandis que les produits de grande consommation ont vu leurs ventes baisser de 1 % à 1,3 Mrd $. Pfizer estime que les performances des divisions Produits vétérinaires et Produits de consommation ne sont pas satisfaisantes, mais juge que les actions entreprises (désinvestissements, nouvel encadrement et amélioration de la productivité) devraient permettre d'améliorer leur résultat opérationnel sur l'ensemble de l'année.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles