Nous suivre Industrie Pharma

Résultats/Bénéfice trimestriel en baisse pour Merck et BMS

Sujets relatifs :

,

La série noire continue pour Bristol-Myers Squibb (BMS) qui a enregistré un recul de 30 % de son bénéfice net à 875 M$ au premier trimestre 2002 et de 8,5 % son chiffre d'affaires à 4,3 Mrds $. " Je suis déçu par la performance de Bristol-Myers au premier trimestre, mais notre position reste fondamentalement solide, comme le montre la nette augmentation de nos ventes notamment en Europe ", a indiqué le p-dg du groupe Peter R. Dolan. " Nous continuons à travailler avec les autorités sanitaires sur le médicament contre l'hypertension Vanlev et avec Imclone Systems sur le traitement contre le cancer Erbitux ", a-t-il poursuivi. Les ventes de produits pharmaceutiques de Bristol-Myers aux Etats-Unis ont reculé de 20 % à 2,2 Mrds $ en 2002 en raison de la concurrence des médicaments génériques. Au cours des 18 derniers mois, le groupe a en effet perdu l'exclusivité sur l'anticancéreux Taxol, sur l'antidiabétique Glucophage et sur le calmant BuSpar. A l'international, les ventes de produits pharmaceutiques ont en revanche augmenté de 15 % (20 % hors effets de change), avec une progression de 23 % en Europe (26 % hors effets de change) grâce notamment au Pravachol (hypocholestérolémiant). Les ventes de produits nutritionnels et notamment de lait maternisé Enfamil ont reculé de 18 % aux Etats-Unis et augmenté de 8 % à l'international (10 % hors effets de change), a précisé le groupe. Sur l'ensemble de l'année, Bristol-Myers s'attend à un bénéfice par action compris entre 1,69 et 1,81 dollar, nettement inférieur aux 2,41 dollars engrangés en 2001, et estime que les coûts liés à la réduction de l'excédent de stocks chez ses grossistes soustrairont 4 cents par action à ses bénéfices sur les quatre prochains trimestres. De son côté, l'américain Merck, a vu son bénéfice net baisser de 2 % au 1er trimestre à 1,6 Mrd $, en ligne avec les attentes des analystes, également à cause, notamment, de la concurrence des génériques. Le chiffre d'affaires total a toutefois augmenté de 7 % à 12,2 Mrds $ au premier trimestre. Les ventes dans le domaine de la santé humaine ont reculé de 2 % en tenant compte des évolutions des taux de change. Merck table sur le secteur santé humaine pour afficher " une croissance à deux chiffres du bénéfice par action en 2003 ", a déclaré Raymond Gilmartin, le p-dg du groupe, qui a annoncé onze dépôts de brevets ou commercialisations de médicaments d'ici à 2006. Merck a fait baisser de 3 % ses dépenses de marketing et ses coûts administratifs par rapport au premier trimestre de 2001 et concentre ses efforts sur les médicaments vedettes et l'introduction de nouveaux produits. Les ventes des cinq médicaments vedettes du groupe (Zocor, Vioxx, Cozaar/Hyzaar, Fosamax et Singulair) ont augmenté de 23 % au cours du trimestre. Le Zocor (hypercholestérolémiant), numéro un des ventes de Merck, a enregistré une petite hausse de son chiffre d'affaires mondial à 1,6 Mrd $, contre 1,5 Mrd $ au cours de la période de référence. Le Vioxx (arthrose), en revanche, a vu ses ventes bondir de 34 % à 650 M$ et de 18 % par rapport aux 550 M$ engrangés lors du dernier trimestre 2001. La filiale de distribution de médicaments MerckMedco, dont le groupe compte introduire en Bourse 20 % du capital, a contribué à la croissance des ventes avec une hausse de 14 % de son chiffre d'affaires. Dans les 12 mois suivant cette opération, Merck compte distribuer le restant de la participation dans Medco à ses propres actionnaires. Sur l'ensemble de l'année, le bénéfice net devrait être au même niveau qu'en 2001, en tenant compte de l'impact des changements comptables liés à de nouvelles règles d'intégration des amortissements des écarts de première acquisition, a précisé le groupe.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles