Nous suivre Industrie Pharma

Résultats : Avastin dope les résultats trimestriels de Genentech

Sujets relatifs :

, ,
Genentech, filiale surdouée du Suisse Roche, a annoncé une hausse de 73 % de son bénéfice net au deuxième trimestre. Le bénéfice net, calculé selon les normes comptables américaines GAAP, a ainsi atteint 296 M$ (+63 % à 328,6 M$, hors normes GAAP). Le bénéfice par action hors éléments exceptionnels est ressorti à 30 cents contre 19 cents un an plus tôt. Le chiffre d'affaires a pour sa part grimpé de 39 % à 1,3 Mrd $ (1 Mrd €) au cours de la période. Un succès que la compagnie doit beaucoup à l'un de ses produits vedettes : l'anticancéreux Avastin (bevacizumab). Ce dernier a vu ses ventes bondir de 85 % par rapport au deuxième trimestre 2004 : Genentech a ainsi vendu pour 246 M$ du produit, lancé fin février 2004 aux États-Unis. Selon les analystes de Crédit Suisse First Boston (CSFB), les ventes d'Avastin pourraient atteindre 5,5 Mrds $ en 2008. « Suite à son lancement réussi en 2004 pour le traitement du cancer colorectal, Avastin apparaît assez armé pour devenir le traitement anticancéreux le plus vendu de tous les temps, dépassant les vieux standards tels que Rituxan et Taxol », affirment même les analystes du CSFB. Les anticancéreux Rituxan (rituximab) et Herceptin (trastuzumab) ont vu leurs chiffres d'affaires augmenter respectivement de 15 % à 450 M$ et de 29 % à 152 M$. Enfin, Tarceva (erlotinibe), développé dans le cadre d'un partenariat entre Roche, OSI et Genentech pour le traitement du cancer du poumon non à petites cellules en stade avancé, a vu ses ventes atteindre 70,2 M$ alors qu'il a été lancé aux États-Unis en novembre 2004. En avril dernier (CPH n°293), ce produit avait reçu une homologation en Suisse, sa première en Europe. Pour 2005, le groupe s'attend à une hausse de « plus de 35 % de son bénéfice par action ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles