Nous suivre Industrie Pharma

Résultats/AstraZeneca : des résultats en hausse, un avenir en demi-teinte

Sujets relatifs :

,

" Les deux années à venir vont représenter un challenge pour notre entreprise ", a déclaré Tom Mc Killop, directeur général d'AstraZeneca. Le groupe pharmaceutique anglo-suédois a réalisé de bons résultats pour l'exercice 2000, mais son avenir reste menacé (ombragé) par la perte de son médicament phare antiulcéreux, le Losec. Les brevets protégeant cette formidable manne financière ont commencé à tomber dans le domaine public dans plusieurs pays européens, et devraient connaître un destin similaire aux Etats-Unis, ouvrant la voie à la concurrence des médicaments génériques. Les ventes du Losec, en hausse de 9 %, ont atteint l'an dernier la somme de 6,3 milliards de dollars, et représentent 40 % des ventes du groupe pharmaceutique. Le chiffre d'affaires d'AstraZeneca pour l'exercice 2000 se monte en effet à 15,8 milliards de dollars, en hausse de 8 %. Le résultat net a de son côté progressé de 16 %, à 4,1 milliards de dollars. Tous ces chiffres étant calculés à monnaies et périmètres constants, en excluant les filières agrochimie et spécialités. Pour éviter de voir ses comptes virer au rouge, AstraZeneca a adopté différentes stratégies à court et à moyen terme. Tout d'abord en entamant des négociations avec la FDA pour obtenir une extension pédiatrique de son brevet sur le Losec. Initialement programmée pour le mois d'avril 2001, la fin du brevet pourrait être reportée au mois d'octobre. Le laboratoire pharmaceutique s'est également lancé dans une bataille juridique contre les fabricants de médicaments génériques, en engageant 70 actions en justice. À ce sujet, un premier procès a été remporté au Canada au début du mois de janvier 2001, aux dépens du laboratoire Genpharm. Parallèlement, AstraZeneca compte sur le lancement d'un autre antiulcéreux, le Nexium, pour remplacer la perte du Losec. Ce nouveau médicament qui présente l'avantage de soigner les mêmes symptômes en deux fois moins de temps, devrait recevoir une autorisation de la FDA pour la mise sur le marché américain au cours du premier trimestre de l'année en cours ; au total, pas moins de 20 lancements nationaux sont programmés pour 2001. L'année dernière, neufs lancements ont été effectués dans des pays européens, notamment en Allemagne au début du mois de janvier 2001. Mais la véritable force d'AstraZeneca réside dans le potentiel de sa R&D et dans son pipeline que Tom Mc Killop présente comme " l'un des plus importants " du marché pharmaceutique : 152 projets, 14 médicaments candidats dont 5 principaux. Parmi eux figurent le Nexium et le Symbicort (traitement des troubles respiratoires), tous deux en cours de lancement, ainsi que le Creston (anticholestérol), le Melagatran (anticoagulant), l'Iressa (oncologie) et le Viozan (inhibiteur direct de la thrombine par voie orale), dont les lancements s'effectueront d'ici 2002. Ces cinq médicaments sont des candidats sérieux pour dépasser le milliard de dollars de chiffre d'affaires, compensant ainsi la perte du Losec. " À court terme, notre but est d'équilibrer nos investissements dans le lancement de nouveaux produits, pour construire notre future croissance, tout en délivrant des profits conséquents à nos actionnaires. " Le groupe pharmaceutique compte aussi pour les années à venir, sur les synergies liées à sa récente fusion. En 2000, elles ont permis de réaliser 650 millions de dollars d'économies, sur un objectif fixé de 1,10 milliard à atteindre d'ici à 2002. De Londres, Arnaud Garrigues

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles