Nous suivre Industrie Pharma

Résultats 2001/Lonza : des résultats supérieurs aux prévisions grâce aux cessions et aux sciences de la vie

Sujets relatifs :

,

Malgré la conjoncture régnant aux Etats-Unis et dans certaines régions asiatiques, Lonza a vu ses ventes progresser de 9,7 % au cours de l'exercice 2001, à 1 868 millions de francs suisses (1 268 Meuros), et son résultat net s'envoler littéralement de plus de 30 %, à 402 MFS (272,9 Meuros). Ces chiffres sont supérieurs aux prévisions des analystes, qui estimaient que le résultat net de Lonza ne progresserait que de 2,3 % à 215 Meuros. Le résultat opérationnel s'est élevé à 242 Meuros, en hausse de 9,2 %. Le groupe de Bâle attribue la progression de ces ventes à " l'amélioration des performances des activités dans les Sciences de la vie ", et plus particulièrement dans celui de la division Synthèse exclusive et Biotechnologies. Celle-ci a réalisé un chiffre d'affaires de 605 Meuros, en progression de 30,1 %, et un résultat opérationnel en hausse de 22,9 % à 138,5 Meuros. Le segment Synthèse exclusive, malgré une intensification de la compétition, a bénéficié d'une demande qualifiée de " bonne " par Lonza, qui a procédé au démarrage d'une importante unité de synthèse de peptides, à Viège (Suisse), fin 2000. Dans l'agrochimie, les ventes de la division ont été poussées par une forte demande pour les intermédiaires pour sulfonylurées, malgré une stagnation des marchés de la protection des cultures au niveau mondial. Dans les biotechnologies, la fermentation microbienne a permis au segment d'afficher une forte croissance, tant au niveau des ventes que du résultat opérationnel, notamment pour les produits de fermentation pour la pharmacie. Lonza a annoncé l'augmentation de ses capacités de production d'un intermédiaire pour un traitement antiviral sur le site tchèque de Kourim, et a reçu l'aval de la FDA pour la production de L-Carnitine à usage pharmaceutique. Le groupe va investir 95 MFS (64,5 Meuros) sur ses sites de Kourim et de Viège. Lonza compte démarrer de nouvelles capacités dans la fermentation à base de cultures de cellules de mammifères d'ici à 2004, avec un nouveau réacteur de 60 000 litres à Portsmouth (Royaume-Uni). La situation est moins florissante au sein de la division Chimie organique fine et produits chimiques de performance. La division a vu ses ventes et son résultat opérationnel diminuer respectivement de 3,9 % à 660 Meuros, et de 4,2 % à 108,6 Meuros. Le segment chimie fine organique a subi une baisse de la demande aux Etats-Unis, en particulier dans les dicétènes, baisse non compensée par une bonne tenue des dérivés nicotiniques. La demande pour les intermédiaires de médicaments et de vitamines, ainsi que pour certains produits agrochimiques et pour colorants est restée stable en 2001. Les volumes d'intermédiaires organiques ont diminué, à cause de la mise sur le marché de produits à bas coûts et d'un ralentissement de la demande. Les produits chimiques de performance se sont mieux comportés en Europe et en Asie qu'aux Etats-Unis, pénalisés par le ralentissement économique américain. " La profitabilité du secteur a globalement diminué ", selon Lonza, malgré les mesures de restructurations entreprises début 2001. Le segment de biocides, malgré un ralentissement de la restauration et du voyage, affiche une bonne santé dans les produits d'entretien ménagers, industriels et professionnels. Lonza note néanmoins une stagnation du secteur des produits de soin. Les cessions d'activités permettent à Lonza d'afficher une forte hausse de son résultat net (+30 %). Le groupe a ainsi réalisé un gain avant impôts de 68 Meuros, grâce à la cession de ses actifs dans l'énergie, et estime pouvoir finaliser la cession à PPM Ventures, filiale de Prudential plc., de sa division Intermédiaires pour polymères avant la fin du deuxième trimestre 2002, devant être suivie de près par celle des actifs dans l'acide isophtalique à Singapour. Le montant de cette cession a été fixé à environ 5,8 fois le montant de l'EBITDA historique de la division, qui a affiché des ventes en diminution de 0,8 % à 509 Meuros et un résultat opérationnel en hausse de 6 % à 89 Meuros. Selon Lonza, le montant global de ces deux cession devrait dépasser 1 Mrd FS, soit 680 Meuros. Enfin, le groupe a annoncé une augmentation du dividende qui passe de 15 à 19 FS par action et une division par 10 de la valeur nominale des actions.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles