Nous suivre Industrie Pharma

Résultats 1999/Résultats contrastés pour SmithKline et Glaxo avant leur fusion

Sujets relatifs :

,

Les groupes pharmaceutiques britanniques SmithKline Beecham et Glaxo Wellcome, qui s'apprêtent à fusionner pour constituer le numéro un mondial au coude à coude avec le futur Pfizer/Warner-Lambert, ont annoncé des résultats annuels contrastés, le premier affichant une nette hausse tandis que le second enregistrait une baisse en raison de coûts de restructuration. SmithKline Beecham a annoncé une hausse de 13 % de son bénéfice avant impôt à 1,94 milliard de livres (3,15 Mrds €), dans le haut de la fourchette de prévisions des analystes qui allaient de 1,71 à 1,95 Mrd £ . Glaxo a pour sa part accusé une baisse de 3,6 % de son bénéfice avant impôt à 2 575 M£ (4,2 Mrds €), dans le bas de la fourchette des prévisions qui allaient de 2,56 à 2,83 Mrds £. Hors coûts de restructuration, le bénéfice ressort en hausse de 3,8 % à 2 772 M£. Le chiffre d'affaires de SmithKline a progressé de 3 % hors effets de changes à 8,38 Mrds £ (13,6 Mrds €). À périmètre constant (hors cession des activités de laboratoires cliniques et de gestion de prestations sociales pour officines), le chiffre d'affaires a progressé de 10 % à 7,75 Mrds £. Glaxo a pour sa part enregistré une hausse de 6 % de son chiffre d'affaires à 8,49 Mrds £. Le directeur général de SmithKline Jan Leschly, qui quittera ses fonctions à l'occasion de la fusion, a indiqué que les deux groupes ne publieraient pas d'autres données d'ici à publication du document complet de fusion, attendue au plus tôt fin avril. Il a reconnu que le groupe formé par la fusion prévue des américains Pfizer et Warner-Lambert, futur numéro deux mondial, afficherait une croissance plus forte que GlaxoSmithKline grâce à un portefeuille de produits plus dynamique, mais a relativisé l'écart. " Je ne pense pas que la différence sera aussi importante qu'on le dit ", a-t-il affirmé. La croissance de SmithKline en 1999 a été dopée par les ventes de l'antidépresseur Seroxat/Paxil, de l'antibiotique Augmentin et des nouveaux vaccins. Les dépenses de recherche-développement ont augmenté de 11 % et ont représenté 18 % des ventes pharmaceutiques. L'antidiabétique Avendia a en outre enregistré des débuts encourageants pour ses huit premiers mois de commercialisation aux États-Unis, a souligné le groupe. Le chiffre d'affaires dans la pharmacie a augmenté de 12 % et celui de la parapharmacie et des produits de grande consommation de 6 %. De son côté, le président de Glaxo, Richard Sykes a souligné que la progression des ventes s'étaient accélérée au cours de la deuxième moitié de l'exercice à 6 %, contre 4 % au premier semestre. Les analystes tablaient toutefois sur une progression de 7,5 % au deuxième semestre. À l'annonce des résultats semestriels, il avait prévenu que l'objectif de croissance de 10 % du chiffre d'affaires et des bénéfices ne pourrait pas être atteint. Le patron de Glaxo, qui laissera la place à son second Jean-Pierre Garnier à la tête du nouveau groupe, a indiqué que le début de l'exercice en cours montrait des signes encourageants avec une poursuite de la remontée des ventes. Le premier produit de Glaxo est désormais le Flixotide, médicament contre l'asthme, dont les ventes ont augmenté de 33 % en 1999 à plus d'un milliard de dollars (666 M£). Le groupe revendique une part de marché mondiale de 31 % des produits anti-asthme. Le médicament contre le sida Combivir (qui combine l'Epivir et le Retrovir) a enregistré une hausse de 71 % des ventes à 454 M£ (736 M$). L'anti-ulcère Zantac, l'ancien médicament vedette de Glaxo, a poursuivi son déclin face à l'arrivée de produits génériques, et ne représente plus que 8 % du chiffre d'affaires avec 117 M£.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles