Nous suivre Industrie Pharma

Résultats 1998/SNPE mise sur un renforcement de sa chimie fine

Sujets relatifs :


Les principaux efforts menés par la SNPE l'an dernier ont porté sur le renforcement de la chimie fine qui a représenté l'an dernier un chiffre d'affaires de 2380 MF (+ 7,3 %) contre 2820 MF (+ 5,9 %) pour les matériaux énergétiques. Ce secteur est surtout le plus rentable des deux dans la mesure ou il a contribué pour 87 % au résultat courant du groupe l'an dernier. Les principaux projets du groupe concernent les Etats-Unis où la SNPE vient de lancer un investissement d'environ 120 MF pour la construction d'une unité de dérivés du phosgène à Laporte (Texas) sur le site de Dow qui fournira le phosgène nécessaire. Cette unité devrait réaliser un chiffre d'affaires annuel d'environ 120 à 130 MF après son démarrage prévu pour l'an 2000 et porter à environ 400 MF le chiffre d'affaires du groupe aux Etats-Unis. " Nous avons déjà un afflux de demande de la part de clients potentiels et une partie de la croissance de notre chiffres d'affaires réalisé l'an dernier dans ce pays est liée à cet investissement ", explique B. Rivière, responsable du secteur chimie fine du groupe. PPG était jusqu'alors le seul producteur de dérivés du phosgène pour le marché libre. La deuxième étape sera " la production de molécules actives pour lesquelles notre savoir-faire de phosgénation et de chimie fine est très important ", explique B. Rivière. La SNPE est ainsi à la recherche d'une unité de chimie fine aux normes GMP (good manufacturing practices) ou pouvant être mise aux normes GMP. Si aucune opportunité ne se présente, la SNPE pourrait décider, et ce dès la fin de cette année, la construction d'une unité. La construction en cours d'une unité de phosgénation pharmaceutique GMP pour Isochem à Toulouse, est un premier test, avant le passage au marché américain. Cette unité toulousaine représente un investissement de 120 MF et devrait démarrer à la fin de l'année. En 1998, la SNPE a mené dans le domaine de la chimie fine à la fois une politique de croissance interne et externe, cette dernière ayant permis, en 1998, l'acquisition d'un producteur italien de chips pigmentés à base de nitrocellulose pour l'industrie des encres auprès de Total (Chimie hebdo, n°11, p.10). Début 1999, la SNPE vient aussi de reprendre une unité de chimie fine pour l'agrochimie (isocyanates et dérivés nitrés) auprès de Rhône-Poulenc à Pont-de-Claix qui devrait apporter en année pleine un chiffre d'affaires annuel de 400 MF et les activités de nitrocellulose du coréen Daesang. Côté investissements, les principaux projets réalisés en 1998 comprennent un nouvel atelier de dérivés du phosgène à Toulouse, l'extension de l'atelier NEH (nitrate d'éthylhexyle) à Sorgues, un atelier GMP de production de peptides à Strasbourg et la création d'un joint-venture dans les dérivés du phosgène en Chine. La SNPE sera ainsi " le seul producteur occidental sur le marché libre des dérivés du phosgène en Chine et le seul fournisseur apportant des garanties de sérieux ", explique B. Rivière qui envisage un doublement des capacités dans les deux à trois ans à venir. Le groupe français produit déjà des nitrocelluloses avec le même partenaire chinois, Zhong Yuan, et estime que la croissance du marché local des nitrocelluloses représente chaque année la moitié du marché français. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Le groupe suisse vient de s'engager dans un partenariat avec l'Institut de cancérologie Gustave Roussy, à Villejuif (Val-de-Marne), et plus particulièrement avec son Service innovations thérapeutiques précoces (SITEP). L'objectif est d'accélérer[…]

Projets et réalisations : SiGNa double  ses capacités de recherche et d'analyse

Projets et réalisations : SiGNa double ses capacités de recherche et d'analyse

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Plus d'articles