Nous suivre Industrie Pharma

Résultats 1998/Hoechst affiche un résultat conforme aux prévisions mais difficilement lisible

Sujets relatifs :

,

Le groupe de Francfort qui vient de publier ses résultats provisoires pour 1998 laisse les analystes sur leur faim. Certes, son résultat opérationnel est en baisse de près de 500 M DM à 3,2 Mrds DM, mais sur une base " comparable ", c'est-à-dire en excluant les charges pour restructurations, les plus-values de cessions et les changements de périmètre de consolidation, il serait au contraire en progression de 9 % à 3,7 Mrds DM. Le bénéfice avant impôt est pratiquement stable d'une année sur l'autre (1,6 Mrd d'euros, 3,1 Mrds DM en 1998 contre 3,2 en 1997), mais il inclut pour l'an dernier une plus-value nette de 1,3 Mrd DM contre seulement 0,5 Mrd DM en 1997. Enfin, pour des raisons essentiellement fiscales et d'apports des minoritaires, le bénéfice net atteint 1,9 Mrd DM (969 M d'euros) contre 1,3 Mrd DM un an auparavant. Mais, hors plus-values, le résultat net serait en chute de 29 % à 595 M DM. Quant au CA, en raison de la déconsolidation de la chimie de spécialités incluse désormais dans Clariant, de celle du polypropylène mis en joint-venture avec BASF dans Targor et de la création de la compagnie de diagnostics Dade Behring, il baisse de 16 % à 43,7 Mrds DM (22,3 Mrds d'euros). Compte tenu de nombreux éléments exceptionnels pris en compte, la lisibilité des résultats du groupe allemand, qui vient d'être transféré du secteur chimie au secteur pharmacie, des indices boursiers allemand Dax et européen Dow Jones Stoxx est insuffisante pour en faire une analyse. L'impression prévaut cependant que l'activité pharmaceutique de HMR a continué de souffrir l'an dernier. On devrait en savoir plus à l'occasion de la présentation des résultats détaillés du groupe allemand le 18 mars prochain. Aux dernières nouvelles les discussions avec l'actionnaire koweïtien à hauteur de 24,5 %, KPC (Kuwait Petroleum Corp.) conseillé par JP Morgan, seraient toujours en cours pour le convaincre d'accepter l'opération Aventis. Selon le Financial Times, Hoechst aurait demandé l'assistance de Morgan Stanley sur ce dossier. D'autant qu'un autre actionnaire important, le fonds allemand Gesellschaft für Chemiewerte qui détient 10,2 % du groupe commencerait, lui aussi, à se poser des questions. En revanche, le problème de la participation de Schering dans Aventis Crop Science S.A. a été résolu, Schering devant obtenir une participation de 24 % dans le capital de cette nouvelle société ainsi qu'une place à son conseil de surveillance. Un accord qui constitue une avancée significative sur la voie de la constitution du groupe Aventis. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles