Nous suivre Industrie Pharma

Restructurations/SmithKline Beecham se recentre sur la pharmacie

Sujets relatifs :

,

Le groupe pharmaceutique SmithKline Beecham vient d'annoncer la cession de deux filiales américaines, Clinical Laboratories et DPS (Diversified Pharmaceutical Services), pour un montant de près de deux milliards de dollars. Une opération qui s'inscrit dans le cadre d'un vaste recentrage du groupe sur la pharmacie. Les repreneurs sont d'ores et déjà connus. En effet, l'américain Quest Diagnostics va reprendre Clinical Laboratories, société spécialisée dans les tests de laboratoires, moyennant un paiement de 1 Mrd $ et 29,5 % du capital de la société correspondant à 245 M$. Son compatriote Express Scripts s'est porté candidat pour la reprise de la société de gestion des prestations de santé, DPS, pour un montant de 700 M$. Le produit de la vente servira à rembourser la dette du groupe, pour ramener le ratio d'endettement de 52 à 15%. Ces deux cessions, qui devraient être bouclées d'ici au troisième trimestre 1999, vont amputer de plus de 10 % le chiffre d'affaires de SmithKline Beecham qui s'est établi à 8,1 Mrds £ (11,7 milliards d'euros) en 1998, en progression de 4 % par rapport à l'année précédente. Sur la période, le bénéfice imposable, en hausse de 6 %, ressort à 1,7 Mrd £ (2,48 milliards d'euros) en raison de la progression du chiffre d'affaires pharmaceutique (+ 8 %). Outre ce programme de cessions, SmithKline Beecham met en place un plan de restructuration qui va déboucher sur la suppression de 3000 emplois d'ici à 2002 sur un total de 58000 personnes. Ces restructurations et réductions d'effectifs, essentiellement dans la production, devraient coûter 750 M£ sur quatre ans, jusqu'en 2002. Pour la seule année 1998, le groupe a inscrit 90 M£ de charges dans son bilan. Mais, à partir de 2002, SmithKline Beecham espère réaliser 200 millions de livres d'économies par an. Toujours à la recherche de nouvelles réductions des coûts, le groupe va également renégocier la majorité de ses contrats d'approvisionnement. En contrepartie d'une baisse de prix, SmithKline Beecham propose de s'engager avec ses fournisseurs sur la voie de partenariats par la signature de contrats à long terme. Enfin, la R&D n'est pas épargnée, puisque son patron, le Dr David U'Prichard, qui était en poste depuis dix-huit mois, vient de quitter brusquement ses fonctions. Il sera remplacé par Tadataka Yamada qui était à la tête des deux filiales en cours de cessions. Par ailleurs, Jan Leschly, directeur général de SmithKline Beecham, a réaffirmé sa politique d'indépendance et démenti tout projet de fusion à court ou long terme. " Je peux vous assurer que nous ne sommes en pourparlers (de fusion) avec personne et que nous n'envisageons aucune négociation avec qui que ce soit ", a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse à Londres. J. Leschly a donc entièrement révisé sa stratégie par rapport à l'année dernière. Début 1998, SmithKline-Beecham avait tenté de s'unir successivement à American Home Products puis à Glaxo-Wellcome. Mais, ces projets avaient rapidement avorté. Pour 1999, le groupe table sur une croissance de son bénéfice par action d'environ 13 %, hors éléments exceptionnels. En 1998, le bénéfice imposable par action s'est élevé à 20,3 pence, en hausse de 6 %. Au-delà de 1999, " nous espérons réaliser des performances financières encore meilleures grâce à l'entrée sur le marché de produits actuellement en dernière phase de développement ", a relevé Jean-Pierre Garnier, directeur d'exploitation du groupe. Un des produits les plus prometteurs est l'antidiabétique Avandia qui est en cours d'homologation. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles