Nous suivre Industrie Pharma

Restructurations : Henkel ferme deux sites industriels en France

Sujets relatifs :

Henkel Technologies France et National Starch & Chemical SAS viennent de soumettre aux représentants du personnel leur projet de réorganisation.
Henkel Technologies France et National Starch & Chemical SAS viennent de soumettre aux représentants du personnel leur projet de réorganisation. Celui-ci entraînerait la fermeture du site de Cosnes-sur-Loire (Nièvre, 166 emplois) et de Châlons-en-Champagne (Marne, 62 emplois). La fermeture du premier, spécialisé dans les traitements anti-corrosion pour l'automobile, fait suite à l'effondrement du marché automobile en Europe. Depuis 2001, les immatriculations de voitures de marque française ont chuté de 21 % au profit des marques étrangères qui représentent désormais 48 % du parc automobile en France. Ainsi, les constructeurs français ont pour la plupart choisi de déplacer leurs productions dans les pays émergents, avec des répercussions directes sur le site de Cosnes-sur-Loire. En effet, la production de l'usine s'est effondrée de 24000 tonnes en 2006 à 8000 tonnes en 2008. Et seulement 6000 tonnes étaient prévues pour l'année 2009. La production de Cosnes-sur-Loire serait transférée sur les sites d'Heidelberg en Allemagne et de Monternes en Espagne. Quant à la production de Châlons-en-Champagne, site spécialisé dans les adhésifs et colles, sa fermeture fait suite au déplacement du marché de l'emballage et du papier vers l'Europe de l'Est et le Nord de l'Italie sur les cinq dernières années. La production sera transférée sur cinq sites européens. Conséquences: les volumes de production du site, entre 2005 et 2009, ont chuté de 23 % (2006 : 20897 tonnes; 2007 : 18697 t; 2008 : 16000 t). Sur la même période, les coûts de fabrication sont passés de 259 € à 285 € la tonne et le taux moyen d'utilisation des lignes de production n'est aujourd'hui que de 40 %. La production sera donc transférée sur cinq autres sites européens. Fermeture d'un site en Allemagne Les fermetures des sites de Châlons-en-Champagne et Cosne-sur-Loire conjuguées à la baisse de l'activité automobile auraient également pour conséquence la suppression de 13 postes administratifs et commerciaux sur le site de Serris (Marne). De plus, l'intégration de National Starch & Chemical au sein de Henkel Adhesive Technologies en avril 2008 (CPH n°392) impose de repenser l'organisation et les modes de fonctionnement du site de Villefranche-sur-Saône (Rhône, production de colles industrielles et laboratoires) afin de développer des synergies. Une réorganisation qui engendrerait la suppression de 12 postes. En plus des sites français, l'Allemand Henkel annonce la fermeture du site de Kleve (Allemagne, 130 salariés), spécialisé dans les colles. Certains salariés seront transférés. Henkel estime que près de 60 % des personnes resteraient au sein de l'entreprise. En 2007, le groupe employait plus de 34000 personnes dans la région EMEA, dont 1800 en France. En Europe, Henkel a réalisé un chiffre d'affaires de 8,48 milliards d'euros, parmi lesquels 844 M€ ont été générés dans l'Hexagone. J.B.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Roche partenaire de l'Institut Gustave Roussy

Le groupe suisse vient de s'engager dans un partenariat avec l'Institut de cancérologie Gustave Roussy, à Villejuif (Val-de-Marne), et plus particulièrement avec son Service innovations thérapeutiques précoces (SITEP). L'objectif est d'accélérer[…]

Projets et réalisations : SiGNa double  ses capacités de recherche et d'analyse

Projets et réalisations : SiGNa double ses capacités de recherche et d'analyse

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Les Laboratoires Sérobiologiques visent le doublement de la production

Ferro finalise la vente de sa division Chimie fine

Ferro finalise la vente de sa division Chimie fine

Plus d'articles