Nous suivre Industrie Pharma

Restructuration:Merck supprime 1200 postes de commerciaux aux États-Unis

Sujets relatifs :

,
Merck va supprimer 1200 postes de commerciaux aux états-Unis, à la suite de ses déboires avec la FDA, qui a multiplié les délais et les refus d'homologation de ses nouveaux traitements. Kenneth Frazier, président Global Human Health chez Merck annonce qu'« avec le lancement commercial de huit nouveaux produits aux États-Unis depuis 2006 et un délai imprévu dans l'approbation d'un nouveau produit (sans préciser lequel, ndrl), nous avons décidé d'accélérer notre programme de suppressions d'emplois afin d'anticiper les gains que notre nouveau modèle commercial nous rapportera ». Merck avait démarré son programme de suppressions d'emplois fin 2005, après le retrait de son anti-inflammatoire Vioxx, avec la suppression de 7000 emplois dans le monde et son intention de se défaire de 11 % de ses effectifs d'ici fin 2008, dont la moitié aux États-Unis. Les salariés concernés par les nouveaux licenciements, qui sont répartis sur l'ensemble du territoire américain, recevront leurs lettres de licenciement d'ici à la fin mai. Et leur départ du groupe devrait être effectif d'ici à la fin juillet. Merck a souligné prendre cette mesure « dans le cadre de ses efforts déjà rendus publics pour optimiser sa structure de coût et améliorer son efficacité dans toutes les facettes de son métier ». Il n'a pas précisé l'impact de cette mesure sur ses résultats. Merck accumule les déboires avec la FDA L'action Merck avait chuté de plus de 7 % quand la FDA lui a refusé l'approbation d'un nouvel anti-cholestérol, le Cordaptive ou XMK-0524A (niacine à libération prolongée et laropiprant), qui a pourtant été approuvé en Europe (CPH n°422). En mars, la FDA avait publié une étude contestant l'efficacité de son association anti-cholestérol (ezetimib/simvastatine), le Vytorine, l'un de ses médicaments vedette, produit en partenariat avec Schering-Plough, ce qui a fait plonger ses ventes. La combinaison loratadine/montelukast, traitement des symptômes de la rhinite allergique développé par les deux mêmes laboratoires, avait également reçu un avis négatif de la FDA (CPH n°422). J.B.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles