Nous suivre Industrie Pharma

Restructuration : Eli Lilly supprime 5 500 postes

Sujets relatifs :

,
C'est au tour d'Eli Lilly d'annoncer des suppressions de postes. Quelque 5 500 disparaitront d'ici à 2011, soit 14 % de son effectif.
C'est au tour d'Eli Lilly d'annoncer des suppressions de postes. Quelque 5 500 disparaitront d'ici à 2011, soit 14 % de son effectif. Des détails sur les répartitions des postes supprimés seront fournis le 9 décembre. Objectif : économiser 1 milliard de dollars. « Malgré les bonnes performances de nos résultats financiers sur les dernières années, nous allons aujourd'hui entrer dans la phase la plus difficile de notre histoire », justifie John C. Lechleiter, p-dg du groupe. Outre la mutation de l'industrie pharmaceutique, le groupe américain est aussi confronté à l'arrivée à expiration des brevets de certains de ses médicaments phares à partir de la fin 2011. C'est notamment le cas du Zyprexa (olanzapine), un traitement de la schizophrénie, dont les ventes ont atteint 4,7 Mrds $ l'an dernier, soit près du quart du chiffre d'affaires total du laboratoire. Et de l'antidiabétique Byetta (exénatide). Quant à l'anticancéreux Gemzar (gemcitabine ; 1,72 Mrd € de ventes en 2008), il est déjà tombé dans le domaine public en France cette année. Le groupe a par ailleurs revu son organisation et sera dès le 1er janvier prochain structuré en cinq branches. L'activité Oncologie sera dirigée par John H. Johnson, actuel directeur général d'ImClone Systems, filiale de Lilly. Enrique A. Conterno, actuel président des opérations américaines de Lilly, est nommé à la tête de la branche Diabète. L'activité Marchés matures sera menée par Bryce D. Carmine, aujourd'hui vice-président Ventes et Marketing de Lilly. Jacques Tapiero, actuellement président de la région intercontinentale chez Lilly, dirigera la business unit Marchés émergents. Jeffrey N. Simmons sera à la tête de la branche santé animale du groupe, dénommée Elanco dont il est aujourd'hui président. Le groupe va également mettre en place un centre de développement d'excellence, qui disposera d'un pipeline de 60 molécules en développement. Tim Garnett et Tom Verhoeven dirigeront ce centre. Le premier aura la responsabilité de la sécurité des produits, des affaires réglementaires, etc ; alors que le second sera responsable de l'organisation du développement clinique, de la R&D et de la gestion de projet.
J.B.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles