Nous suivre Industrie Pharma

Réorganisation : Faute de repreneur, BMS ferme son site d'Epernon

Sujets relatifs :

,
Bristol-Myers-Squibb, qui avait annoncé l'an dernier son désengagement de son site d'Epernon (Eure-et- Loir), espérait depuis céder ce site à un autre groupe pharmaceutique susceptible de reprendre l'usine et une partie de la production (CPH n°439).
Bristol-Myers-Squibb, qui avait annoncé l'an dernier son désengagement de son site d'Epernon (Eure-et-Loir), espérait depuis céder ce site à un autre groupe pharmaceutique susceptible de reprendre l'usine et une partie de la production (CPH n°439). « Faute de repreneur, l'unité fermera les portes d'ici à la fin de l'année », indique Benoît Gallet, directeur de la communication France chez BMS. « 16 entreprises ont pourtant montré un réel intérêt et nous avons mené des discussions poussées avec quatre d'entre elles », ajoute-t-il. « Mais, les quelques propositions n'étaient pas pérennes pour le site », confie Benoît Gallet. Ainsi, sur les 220 salariés permanents que compte le site, 31 vont rejoindre la dernière usine de production française située à Agen (Lot-et-Garonne), trois sont reclassés au siège de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), une dizaine se lance dans la création d'entreprise et une vingtaine part en retraite anticipée. « Mais il reste encore 46 postes disponibles à ce jour sur le site d'Agen et quelques-uns sur le site de Rueil », indique le groupe. Dans le cadre d'un plan de restructuration annoncé il y a un an, le groupe avait également décidé de se désengager d'ici à la mi-2010 du pôle de Meymac (Corrèze, 160 salariés). « Nous sommes à la recherche d'investisseurs industriels, indique Benoît Gallet. Plus de 1 000 entreprises ont été contactées et trois investisseurs se montrent très intéressés ». Les productions sont rapatriées vers Agen, où deux sites produisent 400 millions d'unités par an. « Et nous poursuivons nos investissements sur ce site, conclut le groupe. Nous avons dépensé
170 millions de dollars pour le site entre 1995 et 2008, et nous portons nos investissements à 78 millions sur la période 2008/2011 ».
J.B.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles