Nous suivre Industrie Pharma

Renforcement de la surveillance en Europe

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Après avoir profondément bouleversé le marché pharmaceutique français, l'affaire du Mediator a des répercussions en Europe. Le Parlement européen a validé, le 11 septembre, des modifications apportées à législation existante relative à la surveillance des médicaments dans l'Union européenne (UE). Celles-ci entreront en vigueur en 2013 et seront mises en place pour « éviter la répétition de cas semblables » au Mediator. Elles prévoient, entre autres, l'évaluation systématique d'un médicament, incluant un retrait à l'échelle européenne, lorsqu'un État membre de l'UE retire un produit de son marché. Cette procédure sera également déclenchée lorsqu'une entreprise ne renouvellera pas une autorisation de mise sur le marché d'un médicament en raison de risques sanitaires. En outre, la transparence des sociétés du médicament sera renforcée. Par exemple, lorsqu'un groupe décidera de retirer un produit du marché, il devra préciser si ce retrait est dû à des raisons de sécurité. « L'objectif est de vérifier si des "motifs commerciaux" invoqués par les laboratoires ne masquent pas des raisons de sécurité », précise le Parlement européen. Enfin, l'Agence européenne des médicaments marquera par un symbole noir les produits présentant des préoccupations de sécurité. En France, l'affaire du Mediator a déjà été à l'origine de la nouvelle loi sur la sécurité sanitaire des médicaments .

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

L'autorité a revu sa position initiale, en s'appuyant sur de nouvelles études menées au Royaume-Uni. Explications. La Haute Autorité de santé (HAS) a revu sa recommandation initiale. Autorisé[…]

02/03/2021 | PanoramaCovid-19
L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Plus d'articles