Nous suivre Industrie Pharma

Recul du chiffre d'affaires pour Boehringer Ingelheim en 2013

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe allemand a publié des résultats contrastés en 2013. Son chiffre d'affaires a subi l'impact d'un euro trop fort et a régressé de 4,3 %. Mais Boehringer Ingelheim a renoué avec la rentabilité l'an dernier, avec des résultats opérationnel et net en progression.

Retournement de situation pour Boehringer Ingelheim en 2013. Alors que le laboratoire familial allemand avait observé une hausse de ses ventes et une baisse de ses bénéfices en 2012, la tendance s'est inversée l'an dernier. Le chiffre d'affaires 2013 de Boehringer s'est élevé à 14,06 milliards d'euros, en baisse de 4,3 %. Il a essentiellement été impacté par des taux de change défavorables. À taux de change constant, les ventes ont progressé de 1,4 %. En revanche, le résultat opérationnel a renoué avec la croissance. Il s'est établi à 2,11 Mrds €, en rebond de 14 %. De même, le bénéfice net a progressé de 7 %, à 1,32 Mrd €. Les mesures visant à accroître l'efficacité et réduire les coûts, mises en place l'an dernier, ont notamment permis au groupe de renouer avec la rentabilité. Boehringer s'est félicité d'avoir pénétré le marché oncologique l'an dernier, avec le lancement aux États-Unis et en Europe du Gilotrif/Giotrif (afatinib), indiqué pour certaines formes du cancer du poumon. Le laboratoire allemand a aussi lancé, en 2013, le Striverdi Respimat (olodatérol) pour le traitement de la maladie pulmonaire obstructive chronique. Et il ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Au cours des deux prochaines années, il prévoit plus de 10 nouveaux lancements dans huit indications : diabète, asthme, cancer du poumon, certaines maladies rares, thromboses, etc. À l'horizon 2018, les nouveaux produits devraient ainsi représenter 56 % des ventes des médicaments sous ordonnance, contre 16 % actuellement. Malgré un léger recul de ses ventes (10,89 Mrds €, -4,5 %), la division dédiée aux produits de prescription demeure le pilier principal de Boehringer. Le Spiriva (tiotropium) occupe le top 1 des ventes de produits avec un chiffre d'affaires qui s'est stabilisé à 3,55 Mrds €. Il est suivi par le Micardis (telmisartan) et le Pradaxa (dabigatran étexilate) dont les chiffres d'affaires se sont respectivement élevés à 1,69 Mrd € et 1,21 Mrd €. De son côté, la division dédiée aux médicaments sans ordonnance a dégagé des ventes de 1,47 Mrd € (- 2,1 %) et celle spécialisée dans la santé animale, un chiffre d'affaires de 1,07 Mrd € (+ 0,8 %). Enfin, le chiffre d'affaires de la dernière division, spécialisée dans les produits biopharmaceutiques, a régressé de 18,2 %, à 449 M€, en raison de l'expiration de certains contrats de fabrication. Au niveau géographique, les trois gros marchés de Boehringer sont les États-Unis, le Japon et l'Allemagne, qui représentent 60 % des ventes du groupe. Les deux premiers ont été sévèrement touchés par des variations de change défavorables. Le chiffre d'affaires du groupe s'est ainsi affaissé de 13,3 %, à 1,83 Mrd € au Japon et de 7 %, à 2,11 Mrds €, aux États-Unis. Et les ventes devraient continuer à perdre de la vitesse cette année. Le groupe ne se montre en effet guère optimiste quant aux perspectives 2014. « L'environnement de marché pour les médicaments innovants ne sera pas plus facile pour l'exercice en cours », a prévenu Andreas Barner, le président du conseil d'administration. Avant de reprendre : « Compte tenu de cette situation et de l'impact des expirations de brevets, nous nous attendons à générer des ventes comparables à celles de cette année en 2014 ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Maintenant 3x plus rapide avec le nouvel isolateur VarioSys

Publi-Rédactionnel

Maintenant 3x plus rapide avec le nouvel isolateur VarioSys

La nouvelle version de l'isolateur VarioSys (PSI-L 2.0) à de quoi séduire : catalyseurs intégrés, cartouches filtrantes (FiPa) à haute efficacité et système SKANFOG breveté. La[…]

08/07/2020 |
Covid-19 : L’Académie de médecine recommande la vitamine D

Covid-19 : L’Académie de médecine recommande la vitamine D

Servier tiré par l'international

Servier tiré par l'international

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Plus d'articles