Nous suivre Industrie Pharma

Reckitt Benckiser reprend l'Indien Paras

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
Reckitt Benckiser reprend l'Indien Paras

Les activités de Reckitt Benckiser, en % du CA 2009

© Source : Reckitt Benckiser

Le géant indien de l'OTC est tombé entre les mains du groupe britannique pour plus de 500 M€. Malgré ce prix d'achat élevé, Paras Pharmaceuticals serait un tremplin idéal pour Reckitt Benckiser à la fois pour sétendre en Inde et renforcer son portefeuille OTC à l'international.

C'est finalement le groupe britannique des produits de soins et d'entretien qui met la main sur le géant indien de l'OTC. Reckitt Benckiser a accepté de payer pas moins de 32,6 milliards de roupies (543 M€) pour reprendre l'ensemble du capital de Paras Pharmaceuticals. Ce groupe non coté était aux mains des fonds d'investissement Actis et Sequoia, et pour 30 % aux mains de la famille du fondateur, Girish Patel. Cette acquisition vient damer le pion à plusieurs concurrents, en premier lieu Emami, un grand nom indien des produits de soins qui s'est ému dans la presse indienne de cette décision puisqu'il affirme que le prix qu'il proposait était supérieur à l'offre de Reckitt Benckiser. Autre perdant, le groupe japonais Taisho qui voulait se faire une place sur le très prometteur marché indien (CPH n°524). D'autres grands laboratoires comme Sanofi-Aventis, GlaxoSmithKline ou Johnson et Johnson étaient régulièrement cités comme potentiels repreneurs.

Le prix payé par Reckitt Benckiser est gigantesque par rapport au résultat de Paras Pharmaceuticals. Ce groupe indien n'a publié l'an dernier qu'un chiffre d'affaires de 4 Mrds de roupies (67 M€). Soit cinq fois inférieur aux ventes de la filiale indienne de Reckitt Benckiser, selon l'Economic Times, et plus de cent fois inférieur au chiffre d'affaires du groupe britannique sur les neuf premiers mois de l'année (6,1 Mrds de livres, environ 7,2 Mrds €). Selon des analystes indiens cités toujours par l'Economic Times, le prix d'achat n'est pourtant pas démesuré en raison du potentiel gigantesque du portefeuille de Paras en Inde et ailleurs. Le groupe britannique envisage d'ailleurs rapidement de commercialiser hors d'Inde certains des produits Paras. Le groupe détient à Baddi, dans le nord de l'Inde une usine aux normes GMP qui ne recense pas moins de 700 salariés. De moins en moins impliqué dans les produits pharmaceutiques, Reckitt Benckiser est un des leaders mondiaux des produits de soins et de santé (dont l'OTC) qui représentent presque 27 % de son portefeuille contre seulement à peine 8 % pour sa branche de médicaments sous ordonnance, selon les chiffres publiés en 2009. Hors pharmacie, qu'il exclut pour ses ventes géographiques, Reckitt Benckiser est de plus en plus impliqué dans les marchés émergents qui représentent 21 % de ses ventes, contre 49 % en Europe et 30 % en Amérique du Nord.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles