Nous suivre Industrie Pharma

Recipharm s'implante aux États-Unis et se muscle en Inde

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le producteur et développeur à façon (CDMO) suédois fait d'une pierre deux coups. Recipharm a conclu deux accords séparés avec le laboratoire indien Kemwell, qui vont lui permettre d'une part de s'implanter aux États-Unis et de se renforcer en Suède, d'autre part de renforcer sa présence en Inde. Au total, les actifs repris par le CDMO ont pesé en 2015 pour un chiffre d'affaires de 745 millions de couronnes suédoises (SEK, 81,2 M€), soit 22 % des ventes totales de Recipharm en 2015.

Le volet américano-suédois représente une transaction d'environ 85 M$ (75 M€). Somme qui sera réglée pour 30 M$ en numéraire, et pour une valeur de 55 M$ à travers l'attribution de nouvelles actions à la holding Kemfin, qui détient ses actifs de Kemwell aux États-Unis et en Suède. Kemfin deviendra ainsi un actionnaire minoritaire de Recipharm. Cet accord doit être finalisé au cours de ce deuxième trimestre 2016. Il va permettre au CDMO suédois de s'implanter industrielle sur le sol américain, où il acquiert une usine dans le Research Triangle Park en Caroline du Nord. Sur place, 50 salariés disposent de capacités de production de formes liquides, semi-solides, solides, de produits inhalables et de produits parentéraux. L'usine américaine bénéficie aussi d'une suite récente aux conditions GMP pour la fabrication de lots cliniques. En Suède, les actifs repris sont concentrés à Uppsala et concernent 210 salariés. L'usine comprend deux unités principales de production primaire et secondaire pour des formes solides et semi-solides. Les ingrédients pharmaceutiques actifs (API) produits le sont essentiellement pour le compte d'un seul client relevant de la big pharma. L'usine compte aussi une petite unité de production pharmaceutique. Ces actifs américain et suédois de Kemwell ont généré des ventes de 461 M SEK en 2015.

Le second volet concerne des actifs de Kemwell en Inde. Fraîchement implanté dans le pays depuis l'acquisition de Nitin Lifesciences à l'automne dernier, Recipharm va acquérir deux usines et reprendre 1 400 salariés. L'acquisition, d'une valeur de 120 M$ et payable en numéraire, s'effectue principalement auprès de la famille Bagaria, fondatrice de Kemwell. La finalisation est attendue avant la fin de l'année 2016. Deux usines seront reprises. La première, mise en service en 2008, est centrée sur les formes solides et dispose des agréments américain et européen. La seconde, qui a démarré en 2011, est très automatisée et concentrée sur les productions à grands volumes de formes orales liquides, essentiellement destinées au marché indien. Cette usine dispose aussi d'unités pour le développement de formulations, les productions à petites échelles de lots cliniques, et propose des services analytiques. En 2015, ces actifs indiens ont généré des ventes totales d'environ 284 M SEK. Avec cette acquisition, Recipharm estime qu'il va grandement renforcer ses positions dans les marchés émergents, avec des ventes qui dépasseront les 800 M SEK dans ces régions, principalement en Inde. Cet accord comporte par ailleurs un droit de première négociation pour la reprise des actifs biopharmaceutiques de Kemwell, conservés pour l'heure par les actionnaires du laboratoire indien.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Fusion entre Factory-CRO et Boston Biomedical

Fusion entre Factory-CRO et Boston Biomedical

La CRO néerlandaise Factory-CRO a annoncé sa fusion avec son homologue américain Boston Biomedical Associates (BBA). Cette opération, dont les détails financiers restent confidentiels, vise à former un[…]

21/01/2019 | CROÉquipements et services
Grand River va tripler ses capacités de production

Grand River va tripler ses capacités de production

Citoxlab s'empare de Xenometrics

Citoxlab s'empare de Xenometrics

Bioanalyse : CiToxLab acquiert un centre au Canada

Bioanalyse : CiToxLab acquiert un centre au Canada

Plus d'articles