Nous suivre Industrie Pharma

Recipharm ferme deux sites en Suède

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Après s'être distingué en reprenant deux sites, celui de Kemwell en Inde en février (CPH n°791) et celui de Roche en Espagne au mois de septembre (CPH n°815), le producteur et développeur à façon suédois a annoncé, la semaine dernière, son intention de fermer ses unités de fabrication suédoises de Stockholm et Höganäs. En 2015, Recipharm avait déjà supprimé 100 postes en Suède (CPH n°735). Aujourd'hui, ce sont environ 225 employés qui devraient être concernés. L'usine de Stockholm, spécialisée dans la production de comprimés, emploie environ 180 personnes, contre 45 pour celle d'Höganäs, essentiellement spécialisée dans le conditionnement de formes en poudre et de granulés. Le groupe envisage de fermer la première au cours du second semestre 2019, tandis que la fermeture du site d'Höganäs est prévue d'ici la fin de l'année 2018. Recipharm a annoncé un début immédiat des négociations avec les partenaires sociaux et entend prendre une décision définitive avant fin 2017. Le p-dg du groupe, Thomas Eldered, indique que « les changements prévus nous permettront de focaliser notre attention sur les unités de production les plus compétitives et efficaces du groupe ». Actuellement, les opérations des sites de Stockholm et d'Höganäs sont déficitaires, avec un Ebitda négatif d'environ 25 millions de couronnes suédoises (environ 2,5 M€).

Il ajoute que les objectifs financiers de Recipharm resteront inchangés. Recipharm va offrir à ses clients l'opportunité de transférer la fabrication vers d'autres unités du groupe. Si le groupe a d'abord annoncé qu'il allait évaluer plusieurs options incluant la cession du site, nos confrères d'In-pharmatechnologist ont révélé qu'un porte-parole du groupe avait déclaré que cette éventualité était peu probable.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Dans les pipelines : Pierre Fabre, Vivet Therapeutics, Roche

Dans les pipelines : Pierre Fabre, Vivet Therapeutics, Roche

  AMM pour le Braftovi de Pierre Fabre Le laboratoire français a annoncé que la Commission européenne avait approuvé le Braftovi (encorafénib) en association avec du cétuximab, pour le traitement[…]

05/06/2020 | RocheR&D
Pfizer veut investir 500 M$ dans les biotechs

Pfizer veut investir 500 M$ dans les biotechs

Sanofi dévoile sa stratégie en oncologie à l’ASCO

Sanofi dévoile sa stratégie en oncologie à l’ASCO

Covid-19 : La production du candidat-vaccin de Novavax se précise

Covid-19 : La production du candidat-vaccin de Novavax se précise

Plus d'articles