Nous suivre Industrie Pharma

Recherche et développement : Drug discovery : Cerep et Eli Lilly prolongent leur partenariat

Sujets relatifs :

,
Cerep et Eli Lilly ont renouvelé et étendu leur accord de collaboration, signé en 2003 pour une année d'évaluation du concept. Selon ses termes, les sociétés étendront le programme intensif de profil en vue de définir l'espace de diversité chimique le plus approprié à l'identification de candidats-médicaments actifs contre des cibles d'intérêt thérapeutique. Avec pour objectif d'éliminer très précocement les molécules qui échoueront en développement par une analyse informatisée des mécanismes fondamentaux entre la structure chimique d'un composé et son activité biologique. Une stratégie de découverte de médicaments dont Cerep est précurseur avec le développement de BioPrint. Le portefeuille de candidats- médicaments de Cerep inclut des produits découverts en collaboration avec Sanofi-Synthélabo et Bristol-Myers Squibb, ainsi que des produits issus de programmes de R&D internes. Le groupe a par ailleurs finalisé ce mois-ci l'acquisition de la société Hesperion, spécialisée en développement clinique et détenue jusqu'ici à 70 % par Actelion ( Chimie Pharma Hebdo n°241, p.7 ). Une transaction de 16,1 millions de francs suisses (10,2 millions d'euros). En 2003, les activités d'Hesperion ont généré un chiffre d'affaires de plus de 17 MFS (environ 11 millions d'euros) auprès d'un large panel de clients composés à la fois de sociétés biotechnologiques et pharmaceutiques, dont Actelion. L'ancien actionnaire majoritaire entend d'ailleurs continuer à utiliser les services d'Hesperion pour les essais cliniques à venir et bénéficier de son expansion dans le cadre de ses besoins futurs de sous-traitance. Cerep vient également de présenter ses résultats pour l'exercice 2003. Son chiffre d'affaires consolidé s'élève à 34,1 millions d'euros, soit une diminution de 1,1 % par rapport aux 34,5 millions d'euros enregistrés en 2002. A taux de change constants, la croissance aurait été de 9,3 %. Celle des activités de services atteint 16 % avec un chiffre d'affaires de 29,5 millions d'euros. Au cours de la même période, le chiffre d'affaires des collaborations stratégiques s'établit à 4,60 millions d'euros (­49,2 %). Sur la base d'un environnement économique inchangé et malgré la dégradation du taux de change euro/dollar en 2004 par rapport au taux moyen constaté en 2003, Cerep envisage pour cette année une croissance globale du chiffre d'affaires pro forma (incluant Hesperion) de 10 à 15 %.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles