Nous suivre Industrie Pharma

Rebif : Serono investit 200 M$ en Israël dans une unité de production

Sujets relatifs :

,
Le suisse Serono va investir 200 M$ (168 millions d'euros) dans la construction en Israël d'une unité de production dédiée à la synthèse d'interféron-ß1, principe actif du Rebif, traitement de la sclérose en plaques. Cet investissement se fera à travers sa filiale locale Interpharm Laboratories, responsable de la production de principes actifs pour le compte de Serono.
Cet investissement sera le plus important jamais réalisé en Israël dans le secteur de la biotechnologie, selon Interpham. Cette unité utilisera un nouveau procédé de production, développé par Interpharm, permettant de réduire le temps de process et le nombre d'employés nécessaires à sa conduite. La filiale a parallèlement annoncé qu'elle prévoyait de supprimer 82 postes en 2004, soit environ 30 % de son effectif global. L'unité devrait démarrer d'ici quatre à cinq ans. Rebif, concurrent direct du Betaferon de Schering, d'Avonex de Biogen et de Copaxone de l'israélien Teva, a vu ses ventes bondir l'an dernier de 44,6 %, à 548,8 M$ dans le monde, hausse principalement attribuable aux Etats-Unis où son chiffre d'affaires a atteint 71,2 M$ depuis son lancement en mars 2002. Le Rebif détenait fin 2002 une part de marché de 8,5 % en valeur sur le marché américain, alors que la compagnie s'est associée à Pfizer pour sa promotion auprès de patients américains. Cet accord a été déterminant dans la croissance des ventes du Rebif dans le pays, où le marché des traitements de la sclérose en plaques est pour l'instant dominé par le produit de Biogen. Dans le reste du monde, Rebif est le leader du marché. Et la progression des ventes de Rebif ne semble pas ralentir : son chiffre d'affaires mondial a progressé de 55,4 % au cours des neuf premiers mois de 2003, pour atteindre 586 M$. Ce produit est actuellement le premier du groupe en termes de ventes et représente 43,8 % du chiffre d'affaires de Serono, contre 28,3 % pour son suivant, Gonal-F, traitement de l'infertilité. Cet été, la société de biotechnologie a révisé à la hausse ses perspectives de résultats pour 2003, prévoyant une hausse de 20 % de son chiffre d'affaires et de son résultat net par rapport à 2002. Exercice au cours duquel ces chiffres se sont respectivement élevés à 1,5 Mrd $ (+12,4 %) et 63,1 M$ (+1,3 %). Une faible croissance du résultat net due en partie au rachat du français Genset.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles