Nous suivre Industrie Pharma

R&D : Octapharma investit dans sa production

Sujets relatifs :

,
Le groupe suédois spécialiste du fractionnement du sang poursuit une stratégie d'envergure et ne cesse d'augmenter ses investissements.
Le groupe suédois spécialiste du fractionnement du sang poursuit une stratégie d'envergure et ne cesse d'augmenter ses investissements. Certes, malgré la crise ambiante, Octapharma a connu une croissance de 18 % l'an dernier (886 millions d'euros de chiffre d'affaires) et une croissance moyenne de 22 % depuis 1995. Devenu aujourd'hui leader européen du marché et n°3 mondial, Octapharma n'entend pas s'arrêter là. En R&D, le groupe a doublé son budget pour 2009, « L'enveloppe se chiffre à plus de 600 M€ sur 4 ans ». passé de 25 à 45 M€. Côté production, l'enveloppe se chiffre à plus de 600 M€ pour les quatre prochaines années. Avec un objectif clair : doubler sa capacité de production, actuellement de 2,4 millions de litres de plasma par an, à l'horizon 2011. Un projet qui concerne l'ensemble de ses cinq sites industriels en Suède, en Autriche, en Allemagne, au Mexique et en France. Son site alsacien de Lingolsheim (Bas-Rhin), qui recense cinq lignes de production pour la purification de cinq protéines plasmatiques, devrait ainsi doubler sa production, qui passerait de 392 000 à 800 000 l/an. Rien qu'en France, les investissements en production devraient se porter à 85,3 M€ pour la période 2008-2012. Autre point-clé de la stratégie d'Octapharma : les centres de collecte de plasma. En 2011, le groupe table sur 50 % de son approvisionnement en plasma pour fractionnement issu de ses propres centres dans le monde, et mène une politique de croissance externe dans ce but, notamment aux États-Unis. Enfin, le groupe s'est lancé depuis une dizaine d'années vers les protéines recombinantes. Octagenate, son premier analogue recombinant, que la société produit dans un site pilote, a démarré les premières phases d'essais cliniques humains en Europe en début d'année, avant de démarrer aux États-Unis au troisième trimestre 2009. Talecris en ligne de mire ? S'il est n° 1 européen et n° 3 mondial, Octapharma est encore peu implanté en Amérique du Nord, avec seulement 192 M€ de chiffre d'affaires l'an dernier. Or des opportunités semblent à saisir. Suite à l'échec de la fusion avec CSL Behring, face au veto des autorités américaines de la concurrence (CPH n°470), Talecris, n° 4 mondial et n° 3 du marché américain du fractionnement du plasma, serait dans une « situation délicate, avec un choix à effectuer entre la Bourse ou se vendre ailleurs », considère Wolfgang Marguerre, p-dg d'Octapharma. J.C.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles