Nous suivre Industrie Pharma

Quatre priorités pour la future stratégie nationale de santé

H.B.

Sujets relatifs :

, ,

Le 18 septembre, le Haut Conseil de la Santé publique a remis à la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn un rapport sur l'état de santé des Français, marquant le début des travaux de la stratégie nationale de santé 2017. Cette dernière sera élaborée autour de quatre « chantiers » prioritaires retenus par la ministre : la prévention et la promotion de la santé dès l'enfance, la lutte contre les inégalités sociales et territoriales d'accès à la santé, la nécessité d'accroître la pertinence et la qualité des soins, et enfin l'innovation, notamment en termes de télémédecine et d'objets connectés. La ministre a d'ores et déjà fait par de son intention de donner plus d'importance à la prévention, notamment avec la promotion d'une alimentation saine et équilibrée, d'une activité physique, mais aussi avec la lutte contre les additions (tabac, alcool) et les maladies infectieuses. Un dernier point pour lequel la ministre a déjà annoncé une mesure, avec la mise en place de l'extension de l'obligation vaccinale à onze vaccins pour les jeunes enfants dès le 1er janvier prochain (CPH n°812). Pour le reste, la stratégie nationale de santé sera adoptée en décembre 2017 pour une mise en oeuvre dès 2018, a indiqué le ministère.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

L'autorité a revu sa position initiale, en s'appuyant sur de nouvelles études menées au Royaume-Uni. Explications. La Haute Autorité de santé (HAS) a revu sa recommandation initiale. Autorisé[…]

02/03/2021 | PanoramaCovid-19
L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Plus d'articles